Fondation BNP Paribas Suisse

La Fondation BNP Paribas Suisse et Realise s’engagent pour l’emploi de demain

17 octobre 2019

Lundi 14 octobre, la Fondation BNP Paribas Suisse et réalise ont signé une convention de partenariat pour 3 ans et créent ensemble le programme « OPPORTUNITY, Training today for tomorrow’s job »  pour essaimer en Suisse un modèle innovant de formation qui a fait ses preuves à Genève.

Réalise et la Fondation BNP Paribas Suisse portent ensemble les valeurs d’engagement et d’accompagnement du changement vers une croissance plus durable, connectée et mieux partagée.

Les deux partenaires créent ensemble le programme OPPORTUNITY, avec l’ambition de diffuser dans 3 à 5 cantons de Suisse le modèle de formation pour adultes créé par réalise et adapté aux secteurs économiques les plus porteurs d’emploi aujourd’hui et demain.

Le programme OPPORTUNITY s’articule ainsi autour de trois axes :

  1. la compréhension des secteurs clés de l’économie de demain (qui sera durable et connectée),
  2. l’identification des opportunités d’emploi liées à ces secteurs en développement,
  3. la création de formations «par la pratique » accessibles à tous, et plus particulièrement à des personnes qui n’ont aujourd’hui pas de formation adaptée aux attentes du marché.

 

« OPPORTUNITY, Training today for tomorrow’s job », permet donc de favoriser l’égalité des chances dans la transition vers une économie durable, digitale et inclusive. Le programme est le fruit d’une réelle dynamique de co-construction entre les deux partenaires, réalise et la Fondation BNP Paribas Suisse, et sera développé sur trois ans renouvelables.

Réalise est connue à Genève pour son action dans l’insertion professionnelle pour des populations en marge du marché de l’emploi. Depuis plus de 30 ans, réalise a développé un modèle de formation et de retour à l’emploi pour adultes à la fois innovant, pragmatique et efficace, basé sur les principes de l’apprentissage avec placement direct en entreprise, sur un processus unique d’identification des compétences et sur une adaptation continue aux évolutions du marché de l’emploi.

Créée en 2002, la Fondation BNP Paribas Suisse s’est donnée pour mission de favoriser le dialogue entre le monde bancaire et son environnement de proximité, orientés entre autres vers la promotion de l’éduction et l’inclusion sociale.

La première action du programme OPPORTUNITY consiste dès à présent à essaimer en Suisse la formation digitale, lancée par réalise en 2018 sur Genève avec l’aide de Simplon, entreprise sociale ayant noué de forts liens avec le Groupe BNP Paribas. La vocation de Simplon est de proposer à des personnes en situation de « décrochage » vis-à-vis du marché de l’emploi des formations présentielles, gratuites et certifiantes aux métiers techniques du numérique.

Fondation BNP Paribas Suisse

Help2Help : valoriser l’engagement des collaborateurs

29 août 2019

BNP Paribas a à cœur de soutenir ses employés qui donnent de leur temps et énergie auprès d’organismes d’intérêt général. Le programme Help2Help accompagne des projets portés bénévolement par des salariés au sein d’associations de solidarité.

Le programme Help2Help à travers le monde

Depuis 2003, le Groupe BNP Paribas soutient l’engagement bénévole des collaborateurs à travers le programme Help2Help. Dans une trentaine de pays, les collaborateurs actifs dans des associations qui servent l’intérêt général peuvent bénéficier d’une aide financière pour réaliser un projet. Les champs d’action vont de l’humanitaire, à la santé en passant par l’environnement et la solidarité de proximité. En 2018, ce sont 260 projets qui ont été soutenus à travers le monde pour un montant global de 940’000 euros.

Help2Help en Suisse

En Suisse, le programme Help2Help a lieu une fois par an à l’occasion d’un appel à projets. Les collaborateurs de la banque en Suisse peuvent soumettre un projet pour l’association dans laquelle ils donnent de leur temps. C’est ensuite un comité constitué d’employés de la banque qui se réunit pour désigner les lauréats. Depuis 2004, ce sont presque 200 projets qui ont reçu le soutien de la Fondation BNP Paribas Suisse. Les projets prennent place en Suisse et à l’étranger. Découvrez les deux projets lauréats de l’édition 2019.

Coup de cœur 2019 : EVE (Enfant-Vélo-Ecole)

Après avoir été bénévoles durant plusieurs années dans une ONG active en Asie du Sud-Est et en Afrique, Magali et Florence ont décidé de monter leur propre structure associative en 2015 avec des projets concrets à destination de populations défavorisées en Asie : EVE (Enfant-Vélo-Ecole). L’association a pour objectif de favoriser l’accès des enfants à l’éducation. Ceci en distribuant des vélos au Vietnam et rénovant des écoles en Inde, tout en fournissant du matériel scolaire à de nombreuses écoles. Elles se rendent sur place dès que possible pour vérifier la logistique, se rendre compte sur place du suivi et de la réalisation des projets.

En 2019, elles décident d’aider une école du village de Jhenjipani, à 1640m d’altitude dans la région de Uttarakand en Inde. Accessible uniquement à pied, ce village héberge une école primaire très sommairement équipée. En plus de fournir le matériel scolaire à chaque rentrée scolaire, l’association EVE les a aidés à rénover le mobilier et la cuisine. Cette année, grâce au programme Help2Help, l’école va pouvoir assainir sa cour de récréation pour éviter l’accumulation d’eau lors de la saison des pluies et de la fonte des neiges.

Coup de cœur 2019 : MAA (Maasai Aid Association)

Didier est bénévole auprès de Maasai Aid Association (MAA) depuis plus de 15 ans comme membre actif et, plus récemment, comme contrôleur des comptes. L’ONG œuvre pour l’éducation, la santé et les droits des enfants en pays Maasai au Kenya. Reconnue d’utilité publique, l’organisation milite activement pour l’éradication de l’excision des jeunes filles maasai et reçoit le soutien de l’Etat de Genève pour ses activités de sensibilisation auprès des villages concernés.

L’association MAA a reçu le soutien de Help2Help en 2019 afin de construire une école maternelle pour une soixantaine d’enfants dans le village de Ilgenchere. Une campagne d’information anti-excision sera également organisée dans la région afin de toucher environ 200 personnes.

Fondation BNP Paribas Suisse

Des heures solidaires pour soutenir les associations locales

19 juillet 2019

Depuis 2018, les collaborateurs de BNP Paribas Suisse ont l’opportunité d’utiliser 8h de travail comme heures solidaires. Le principe? Utiliser ces heures payées pour aider des associations locales dans leurs activités et leur impact. Etre la banque d’un monde qui change, c’est être une banque qui contribue à changer le monde, pour un avenir meilleur. BNP Paribas souhaite ainsi partager avec ses collaborateurs l’ambition d’avoir un impact positif et durable sur la société, notamment en favorisant l’engagement solidaire de chacun.

Renforcer son ancrage local

La banque souhaite renforcer son ancrage et celles de ses collaborateurs dans la communauté qui l’entoure, sensibiliser aux enjeux locaux et proposer des activités qui ont du sens. De leur côté, les associations elles-mêmes ont souvent besoin d’aide ponctuelle pour mener à bien leur action.

Le mois dernier une vingtaine de collaborateurs de Genève était présente à la Fondation Partage, banque alimentaire genevoise, pour mettre à disposition sa force musculaire. Pendant deux matinées, les équipes ont trié les dons alimentaires issus des Samedi du Partage. L’occasion de découvrir la Fondation qui promeut le développement durable à travers la lutte contre le gâchis alimentaire, la réinsertion professionnelle ou encore l’économie circulaire.

A Zürich, une dizaine de collaborateurs a eu l’occasion d’aider une famille d’agriculteurs grâce à l’association Volontaire Montagne (Bergversetzer). Pendant une journée entière, les collaborateurs ont pu soutenir la famille en effectuant des réparations, en travaillant la terre mais aussi en conseillant sur la stratégie de marketing et de vente des produits issus de la ferme.

La RSE au cœur des activités de BNP Paribas en Suisse

Les heures solidaires s’inscrivent dans la politique RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale) de la banque en Suisse qui s’appuie sur les quatre responsabilités établies par le Groupe : économique, sociale, civique et environnementale.

Pour en savoir plus consultez la page une banque responsable.

Fondation BNP Paribas Suisse

Prix BD Zoom 2019 sous le signe de l’échange

7 mai 2019

Depuis trois ans, BNP Paribas en Suisse s’engage aux côtés du Département de l’instruction publique, de la formation et de la jeunesse (DIP) du canton de Genève pour faire connaître la richesse de la bande dessinée romande à travers le prix BD Zoom.

Cette année, les 3 bandes dessinées finalistes se démarquent principalement par les sujets dont elles traitent.

Il y a 20 ans on ne m’aurait pas invité à intervenir dans les classes pour promouvoir la lecture. On aurait invité un auteur de roman.”

Zep

Un prix pour promouvoir la richesse de la bande dessinée romande

Le prix BD Zoom a comme objectif premier d’encourager la lecture auprès des jeunes en Romandie tout en valorisant le format unique qu’est la bande dessinée.

« C’est un partenariat privé public incroyable et qui est extrêmement nourrissant. » affirme Nadia Keckeis, directrice du service écoles et sport, art et citoyenneté (DIP).

Ces derniers mois, les élèves du secondaire du canton de Genève ont eu l’occasion de rencontrer et d’échanger avec les auteurs, de lire et d’analyser leurs œuvres. Cette période d’étude a conduit à la sélection de trois œuvres finalistes :

 

Les trois auteurs ont parcouru les salles de classes genevoises pour échanger avec les élèves sur leurs œuvres, le métier d’auteur de bande dessinée et de narrateur. Des échanges autant enrichissants pour les élèves que pour les auteurs qui nous rappellent que le livre existe avec et par le lecteur.

Après 5 ans d’études, j’ai trouvé important de parler d’un sujet grave et personnel. Pour faire connaître ce que ma famille vivait, mais sans pathos, avec de l’humour.”

Emilie Gleason

Promouvoir la différence, faire connaitre le mal-être et sensibiliser à la protection de l’environnement

Les bandes dessinées finalistes abordent des sujets très forts bien que différents allant de l’autisme, la quête existentielle à l’importance de la protection de l’environnement. Elles ont cependant un thème commun : la solitude.

Inspiré aussi de son expérience personnelle, Maurane Mazars parle de son héros, Piet, un mélomane angoissé qui ne vit que pour la musique. « Cette BD est inspirée en partie de mon expérience personnelle, mais transposée dans un autre domaine, la musique».

Pour Zep, The End part d’une anecdote en Afrique. Des Antilopes empoisonnée par les arbres qui se défendaient face à leur nombre croissant. C’est cette histoire qui a été notamment un élément déclencheur pour la recherche sur l’intelligence des arbres. Cela lui a inspiré une fiction qui aujourd’hui se rapproche parfois beaucoup de la réalité.

TED, œuvre favorite du jeune public…

Une rencontre avec les trois auteurs finalistes a été organisée en marge du Salon du Livre lors de laquelle quelques 300 élèves étaient invités. Les auteurs se sont prêtés au jeu des questions-réponses avec le public et ont même esquissé quelques coups de crayons pour leur audience. A la fin de la cérémonie, les élèves ont élu leur BD préférée parmi les trois finalistes.

En présence de Anne Emery-Torracinta, conseillère d’Etat chargée du DIP, et d’Igor Joly, délégué général de la Fondation BNP Paribas Suisse, le Prix BD Zoom 2019 a été remis à Emilie Gleason pour Ted, drôle de coco.

…Et des collaborateurs de BNP Paribas en Suisse

Dans le cadre du prix BD Zoom, les collaborateurs de BNP Paribas en Suisse se prêtent aussi au jeu des élèves. Après avoir découvert les trois bandes dessinées finalistes, ils ont procédé à l’élection de leur BD préférée jeudi dernier à la suite d’un échange privilégié avec les trois auteurs.

À l’instar des élèves, c’est Emilie Gleason avec TED, drôle de Coco qui a séduit le plus les collaborateurs.

Ces derniers ont été touchés par l’histoire de la jeune autrice et les messages qu’elle fait passer à travers sa bande dessinée.

Cette rencontre entre les collaborateurs et les auteurs, fut riche en échanges. Un collaborateur de BNP Paribas en Suisse affirme « Au-delà de nous faire découvrir des œuvres que nous n’irions pas chercher autrement, le prix BD Zoom permet d’avoir plus de proximité avec les auteurs. C’est un vrai moment d’échange que nous avons avec eux. »

Fondation BNP Paribas Suisse

Le Prix BD Zoom 2019 attribué à Emilie Gleason

6 mai 2019

C’est en présence de Madame Anne Emery-Torracinta, conseillère d’Etat chargée du département de l’instruction publique, de la formation et de la jeunesse (DIP) que Emilie Gleason a reçu le Prix BD Zoom 2019 des mains de Monsieur Igor Joly, directeur de la Fondation BNP Paribas Suisse, partenaire fondateur. Ce prix, dont le jury rassemble quelque 600 élèves de l’enseignement secondaire I et II, met en valeur la vitalité et la richesse de la bande dessinée romande.

Annoncé publiquement vendredi, à 11h30, sur la scène de l’Apostrophe du Salon du livre, le Prix BD Zoom a permis à des classes de différentes filières du DIP de se rencontrer à Palexpo, d’échanger pendant 90 minutes avant d’élire leur œuvre favorite. Les élèves ont choisi Ted drôle de coco parmi le trio d’albums finalistes, qui comprenait aussi Acouphène de Maurane Mazars (Editions AGPI) et The end de ZEP (Editions Rue de Sèvres).

Les élèves inscrits au jury du Prix BD Zoom ont eu trois mois pour lire et commenter les ouvrages puis rencontrer les professionnel-le-s de l’illustration et du scénario, dialoguer avec des acteurs culturels locaux et découvrir la pratique de cet art dans le cadre d’ateliers.

En plus de son intérêt pédagogique, le Prix BD Zoom a favorisé la collaboration entre différentes entités du DIP, soit le CFP Arts et les apprentis de commerce de l’ECG Aimée-Stitelmann.

Ce prix reflète parfaitement la philosophie du programme Ecole&Culture qui incite chaque élève à la pratique culturelle. Dans ce cadre, BD Zoom vient compléter le dispositif de soutien cantonal à la chaîne du livre et rappeler l’importance de l’illustration, de la bande dessinée et de l’affiche genevoises.

Doté d’un montant de 10’000 F, le prix BD Zoom constitue enfin un exemple original de partenariat public-privé entre la Fondation BNP Paribas (Suisse), partenaire fondateur, et le DIP. Ce projet s’inscrit dans la lignée des actions de la Fondation en faveur de l’éducation, de l’inclusion sociale et de la valorisation de la culture locale.

Information : www.prixbdzoom.ch

Fondation BNP Paribas Suisse

Polar Access Fund : bilan de l’édition 2018

En 2018, le Polar Access Fund offrait pour la première fois des bourses aux étudiants afin de faire avancer leurs recherches sur le réchauffement climatique. Retour sur ce programme qui réunit ...

8 janvier 2019

En 2018, le Polar Access Fund offrait pour la première fois des bourses aux étudiants afin de faire avancer leurs recherches sur le réchauffement climatique. Retour sur ce programme qui réunit des élèves des grands centres de recherches suisses pour se rendre dans les régions les plus reculées du globe.

Le PAF : un programme exigeant

Le Polar Access Fund fait un appel à candidature auprès d’universités et d’instituts de recherche suisses pour des étudiants en doctorat et en post-doctorat. Ces étudiants, issus de domaines variés, ont comme point commun d’étudier des phénomènes ayant lieu dans des régions polaires et en lien avec le réchauffement climatique. A la clôture de cet appel, un panel d’experts se réunit pour sélectionner les projets à soutenir ainsi que le montant à attribuer à l’expédition. Les critères d’admission se basent notamment sur la plus-value du voyage pour la recherche et la pertinence scientifique du projet.

Une grande diversité des sujets étudiés

L’édition 2018 a soutenu cinq chercheurs, dont trois femmes, de quatre écoles suisses différentes (Université de Zürich, ETH Zürich, Paul Scherrer Institute et l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage). Ces doctorants sont partis au Groenland, en Sibérie ou encore au Bouthan durant l’été 2018 pour y prélever des échantillons et observer les phénomènes naturels. Les sujets d’étude vont de la fonte des glaciers,  aux communautés microbiennes dans lacs gelés ou encore l’aérosol dans l’Arctique qui subissent des changements causés par le réchauffement climatique, et en sont des indicateurs flagrants. L’étude de ces phénomènes est primordiale pour estimer l’importance des changements climatiques sur notre planète. Eef van Dongen, a été impressionnée d’être enfin confrontée au vêlage des glaciers dans la réalité :

« Après avoir étudié la théorie du vêlage des glaciers pendant presque un an, c’était très impressionnant de voir un glacier qui se décompose  dans la réalité. Je ne m’attendais pas au son impressionnant des icebergs qui se brisent et tombent dans la mer. C’est comme entendre le son du tonnerre. »

Candidatures 2019 ouvertes

Les candidatures pour la prochaine édition sont ouvertes jusqu’au 15 janvier 2019. Jusqu’à 20’000 CHF peuvent être alloués par projet. Pour plus d’information sur les projets 2018, n’hésitez pas à consulter le site internet du SPI.     En 2016, La Fondation BNP Paribas Suisse s’est associée au Swiss Polar Institute pour permettre à des jeunes chercheurs de participer à une expédition en Antarctique. En 2018, suite au succès et à l’importance d’un tel projet, la Fondation et le SPI ont créé le Polar Access Fund avec pour objectif de soutenir financièrement les jeunes dans le cadre leurs recherches sur le changement climatique.

Fondation BNP Paribas Suisse

Semaine de l’engagement : Nos collaborateurs sont engagés !

Alors que la banque organisait en Suisse une semaine dédiée aux thématiques de l'Engagement d'Entreprise du 19 au 23 Novembre, près de 200 collaborateurs se sont engagés à utiliser les transports ...

30 novembre 2018

Alors que la banque organisait en Suisse une semaine dédiée aux thématiques de l’Engagement d’Entreprise du 19 au 23 Novembre, près de 200 collaborateurs se sont engagés à utiliser les transports durables pour leurs trajets domicile travail et ont économisé ensemble l’équivalent CO2 de 10 aller-retours Paris-Genève en voiture ! La Semaine de l’Engagement était l’occasion pour BNP Paribas en Suisse de mettre en lumière sa stratégie de banque responsable, ses initiatives à l’impact positif développées localement, ainsi que quelques grands enjeux liés au développement durable tels que les ODDs (Objectifs de Développement Durable) ou l’intégration socio-professionnelle des migrants à Genève. La Semaine de l’Engagement a été l’occasion d’échanger, de rencontrer et de débattre autour de sujets bien ancrés dans l’actualité. Lors de conférences, de séances d’échanges, d’un forum et une projection de courts-métrages, les thématiques de l’économie positive, l’inclusion, l’impact positif et l’environnement étaient au cœur des discussions. Grâce à l’effort des collaborateurs de Genève, Zurich et Lugano de venir travailler en co-voiturage, en vélo, à pied ou en transport en commun, ce sont environ 20’000 kilomètres qui ont été réalisés en mobilité douce. Une invitation à modifier durablement ses modes de déplacement ?

Fondation BNP Paribas Suisse

Prix « New HEADS » : vers un accompagnement plus durable des jeunes diplômés de la HEAD

Après six éditions qui ont imposé les New Heads - Fondation BNP Paribas Art Awards comme un événement incontournable de la scène artistique émergeante suisse, la HEAD - Genève et la Fondation BNP ...

4 octobre 2018

Après six éditions qui ont imposé les New Heads – Fondation BNP Paribas Art Awards comme un événement incontournable de la scène artistique émergeante suisse, la HEAD – Genève et la Fondation BNP Paribas Suisse ont souhaité faire évoluer ces prix et mettre en place des modalités de soutien plus approfondies pour l’accompagnement des jeunes lauréats issus de l’école.  

Des expositions personnelles dans des institutions artistiques suisses

Chaque année, ce sont désormais deux institutions artistiques qui sont invitées par la HEAD – Genève et la Fondation BNP Paribas Suisse, à choisir et à organiser une exposition personnelle d’un diplômé de Master en Arts visuels. Pour cette édition 2018 des New Heads – Fondation BNP Paribas Art Awards, le Centre d’art contemporain d’Yverdon-les-Bains (CACY), représenté par sa directrice Karine Tissot, a choisi de montrer le travail de Sara da Silva Santos à partir du 29 septembre 2018; Nathalie Herschdorfer, directrice du Musée des Beaux-Arts du Locle, présentera le travail de Thomas Liu Le Lann au Locle à partir du 2 novembre 2018. Ces expositions, organisées avec le soutien de la HEAD – Genève et de la Fondation BNP Paribas Suisse, permettent à chaque lauréat de produire de nouvelles œuvres pour l’occasion  

Un « retour d’expérience » organisé à artgenève

Les New Heads – Fondation BNP Paribas Art Awards maintiennent leur présence au salon d’art contemporain artgenève en y présentant du 31 janvier au 3 février 2019 une sélection d’œuvres des deux lauréats produites pour leurs expositions d’Yverdon-les-Bains et du Locle. Durant cette présentation genevoise, un moment de rencontre est organisé avec les collaborateurs de BNP Paribas en Suisse, à l’issue duquel une œuvre de chaque artiste est choisie par ceux-ci pour entrer dans la Collection de la Fondation.  

Favoriser un accompagnement sur tous les aspects de la carrière

Cette nouvelle configuration des New Heads – Fondation BNP Paribas Art Awards permet ainsi de soutenir de manière déterminante les jeunes artistes lauréats sur les paramètres essentiels de leur début de carrière : première exposition personnelle, premier catalogue monographique, première présentation dans le cadre d’une foire, première rencontre avec des mécènes, première œuvre dans une collection d’entreprise.

Fondation BNP Paribas Suisse

La Fondation BNP Paribas soutient les artistes en Suisse à travers sa collection

 Soutien à la jeune scène artistique suisse Désireuse de faire vivre et grandir sa collection d'œuvres d'art, la Fondation BNP Paribas Suisse a choisi de favoriser l'acquisition d'œuvres de ...

30 août 2018

 Soutien à la jeune scène artistique suisse

Désireuse de faire vivre et grandir sa collection d’œuvres d’art, la Fondation BNP Paribas Suisse a choisi de favoriser l’acquisition d’œuvres de jeunes artistes suisses ou en lien avec la Suisse. Ainsi, les œuvres d’artistes prometteurs tels que Marco Scorti, Claudia Comte, Guillaume Dénervaud, ont rejoint la collection historique de BNP Paribas en Suisse.  

Aurélie Pétrel investit le hall clients à Genève

Cette année c’est Aurélie Pétrel qui a été mandatée pour  réaliser une œuvre in-situ au cœur de BNP Paribas en Suisse. La jeune artiste a créé une structure monumentale cubique de 2,5m3 composée d’impressions photographiques sur des tasseaux de bois, d’acier et de verre. Il s’agit en quelques sorte d’un portrait de la banque, inspiré de photographies d’archives, de témoignages d’employée et d’œuvres de la Collection. Aurélie Pétrel, Axionométrie, 2018 Aurélie Pétrel, Axionométrie, 2018, Impression photographique sur bois, acier et verre, 250 cm x 250 cm x 250 cm, © Jérémie Spierer Habillant de façon spectaculaire le grand hall de marbre blanc, Place de Hollande, Axionométrie fait désormais partie intégrante de l’identité de la banque.  

Le Musée de l’Elysée donne carte blanche à Aurélie Pétrel

S’il est au final sculptural, le travail d’Aurélie Pétrel est avant tout photographique. Celle-ci interroge perpétuellement le statut de l’image, qu’elle déconstruit pour ensuite proposer une nouvelle vision spatio-temporelle. Aurélie Pétrel, Héxagone 18 (Installation évolutive), LabElysée, Musée de L'Elysée, Lausanne, Mai-septembre 2018, © Yannick Lutry Aurélie Pétrel, Héxagone 18 (Installation évolutive), LabElysée, Musée de L’Elysée, Lausanne, Mai-septembre 2018, © Yannick Lutry En écho à Axionométrie, qui représente une étape importante dans son travail, l’artiste prolonge actuellement ses recherches artistiques au Musée de l’Elysée à Lausanne. L’institution l’a invitée à développer un projet sur plusieurs mois au LabElysée, lieu expérimental axé sur le digital, au sein du musée. Aurélie Pétrel propose une installation immersive évolutive, avec pour point de départ des prises de vues dans une entreprise de décollage. De cette source un grand nombre d’images sont réalisées puis, transformées à l’infini, de façon fragmentée, numérisée et virtuelle. Intitulée Hexagone18, son installation est à voir et à revoir jusqu’au 23 septembre.  

La Fondation BNP Paribas Suisse, partenaire du LabElysée

Depuis 2017, la Fondation BNP Paribas Suisse s’est associée au Musée de l’Elysée à Lausanne afin de développer un nouvel espace d’expérimentation dédié à la culture numérique, le LabElysée. Chantier vivant au cœur du musée, le LabElysée questionne la façon dont une institution culturelle dédiée à la photographie joue avec les nouvelles technologies. A une époque où Internet est devenu un outil de création, le LabElysée invite le visiteur, au musée et en ligne, à suivre et participer au processus d’élaboration du musée de la photographie de demain.

Fondation BNP Paribas Suisse

Le projet « 1h par m2 : un étudiant sous mon toit » récompensé par la distinction cantonale du développement durable

Le projet « 1h par m2 : un étudiant sous mon toit », une initiative financée et co-fondée par la Fondation BNP Paribas Suisse, récompensé par la distinction cantonale du développement durable ...

6 juin 2018

Le projet « 1h par m: un étudiant sous mon toit », une initiative financée et co-fondée par la Fondation BNP Paribas Suisse, récompensé par la distinction cantonale du développement durable avec sa cinquantaine de tandems étudiants/seniors. L’initiative qui vise à lutter contre l’isolement social tout en facilitant le logement étudiant à Genève « 1h par m2 : un étudiant sous mon toit » a été initiée en 2016 par la Fondation BNP Paribas Suisse, l’association Pro Senectute et l’Université de Genève.  

Un projet intergénérationnel basé sur le troc

Plus qu’une simple location de chambre, le projet « 1h par m2 » consiste en un véritable échange entre l’hôte et l’étudiant accueilli. Comme son nom l’indique, une chambre d’une certaine taille est mise à disposition contre quelques heures de coups de main : aide pour les courses, assistance informatique, cours de langue étrangères et d’autres encore. Mais au-delà de cette aide, le programme apporte une présence pour le senior et un réel impact en matière de santé publique pour cette population parfois fragile. Les personnes de plus de 70 ans représentent 40% des hôtes du programme et la majorité d’entre eux vivent seuls.  

Des enjeux économiques et environnementaux

Les étudiants de leur côté profitent d’une chambre à moindre coût puisqu’ils ne paient qu’une partie des frais courants. Ils profitent de ces économies pour se concentrer sur leurs études et pour rencontrer des résidents genevois avec qui ils tissent des liens, puisqu’ils viennent pour la plupart de l’étranger pour étudier à Genève. De plus, avec toutes les chambres attribuées à travers ce programme durant l’année 2017, c’est l’équivalent d’une soixantaine de chambres qui ont été libérées, soit une petite résidence universitaire qui n’a pas eu besoin d’être construite.  

Un partenariat public-privé à succès

Après une phase pilote de 3 ans, le partenariat entre la Fondation BNP Paribas Suisse, l’association Pro Senectute et l’Université de Genève a été reconduit jusqu’en 2021. La première année, c’était 23 tandems qui avaient été créés. En 2017, le nombre a déjà doublé puisque 53 tandems sont actuellement en cohabitation. Ce succès démontre un réel besoin existant à Genève mais témoigne également du plaisir qu’hôtes et étudiants ont dans leur cohabitation. Marius et Mme Berthier lors d'une promenade au parc. Marius et Mme Berthier lors d’une promenade au parc.
© Kathelijne Reijse Saillet

La distinction cantonale du Développement Durable

Remise chaque année à des initiatives émanant d’organismes publics ou parapublics, ce concours annuel s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’Agenda 21 cantonal. Il a pour objectifs de soutenir et d’encourager les actions de la société civile à Genève et dans la région transfrontalière.   Téléchargez la fiche informative ou visitez le site internet 1h par m2