BNP Paribas en Suisse

Rencontre avec Frédéric Lahoude

29 juin 2020

Mi-juin s’est tenu le hackathon pour la résilience « Geneva Resilience hack », une initiative d’Open Geneva, du département du Développement Économique du Canton de Genève, de l’Université de Genève et de la HES-SO Genève. Cet événement s’inscrit dans la démarche du fonds d’innovation de crise et de résilience, dont BNP Paribas en Suisse est partenaire.

L’objectif de cette initiative est de proposer des solutions pour s’adapter aux défis présents et futur de façon innovante et collective pour répondre aux enjeux économiques induits par la crise sanitaire.

Nous avons rencontré un de nos collaborateurs participant à l’événement : Frédéric Lahoude.

Pourquoi avoir souhaité participer au Resilience Hack ? Savais-tu à quoi t’attendre ?

A la première invitation, étant déjà bien pris par ailleurs, j’avais un peu hésité à m’y inscrire. Lors de la relance, j’ai pris le temps de parcourir les différents thèmes et le premier « télétravail-mobilité-espaces de travail-santé au travail » me parlait bien, vu ce que j’avais vécu ces derniers mois. C’est ma première participation à un hackathon. Mais je connaissais par quelques relations qui y avaient déjà participé. J’ai regardé les détails et pu m’organiser pour me libérer sur la période du hackathon (Vendredi 12 Juin midi au Dimanche 14 Juin midi).

Je pensais sérieusement pouvoir partager mon expérience et contribuer à ce groupe de travail tout en bénéficiant des échanges dans le sens réciproque.

Qu’est-ce qu’un hackathon ?

En résumé, c’est la mise en commun de plusieurs compétences pour brainstormer en accéléré sur un sujet. C’est une incubation en mode fast-track.

Sur quel projet as-tu travaillé ?

Une des personnes du groupe avait proposé l’idée d’un outil d’autodiagnostic pour l’amélioration de l’expérience du télétravail.
Au début du hackathon, il y avait près de 30 personnes inscrites sur ce thème et concrètement, nous étions neuf vraiment actifs sur le sujet. Des personnes d’horizons divers, ce qui a rendu les échanges d’autant plus riches. Les contributeurs venaient du milieu académique, des RH, du conseil, des services aux entreprises, d’institutions d’état, et moi qui venait du privé (bancaire).
La complémentarité était un bel atout de notre groupe.

Les réflexions et les idées partagées permettront de changer certaines habitudes post-crise et aideront à mieux appréhender les futures crises.”

Frédéric Lahoude

En quoi consiste le projet sur lequel tu as travaillé ?

Le confinement a créé un bouleversement des habitudes de travail. Cela a occasionné un passage parfois brutal et dans l’urgence au télétravail, dont de nombreuses personnes ont éprouvé les limites mais aussi le potentiel. Cette nouvelle donne a mis en évidence un besoin de ressources pour pouvoir optimiser ce mode de travail en réconciliant l’équilibre vie privée/vie professionnelle et les exigences de productivité et d’efficacité économique, ainsi que la participation à la diminution de l’empreinte carbone.

Ainsi, notre groupe de travail s’est fixé comme objectif de développer une solution dont la vocation est d’aider les (télé)travailleurs et leurs employeurs à introduire ou améliorer l’expérience du télétravail.

Cela se traduit notamment par la possibilité de faire un autodiagnostic qui débouche sur des recommandations, conseils et bonnes pratiques personnalisés. Ce dispositif se veut un outil d’appui à la qualité de vie au travail; d’aide à l’organisation et à l’argumentation en faveur du télétravail pour les collaborateurs; d’aide au management du télétravail; d’aide à la décision d’introduire ou développer le télétravail pour les employeurs.

Durant le hackathon, nous avons donc travaillé sur un outil open source qui offre des interfaces conversationnelles et un moteur de recommandations reposant sur un large ensemble de référentiels en matière de télétravail. Il permet ainsi une restitution à plusieurs niveaux: individuel, équipe, département/service, entreprise et sert aussi de réservoir de données pour la recherche scientifique en matière de télétravail.

Quelle suite pour le projet ?

Au-delà du cadre du hackathon qui se poursuit, nous avons maintenu le contact avec un noyau de six personnes motivées pour poursuivre « l’aventure ».
Dans un premier temps, notre objectif est de proposer une maquette parlante que nous espérons probante afin de mener quelques pilotes auprès de différentes communautés.

En quoi ce Resilience Hack va avoir un impact positif sur la période post-covid ?

Que cela soit pour le thème auquel j’ai contribué ou les autres thèmes, la concrétisation des projets donne des idées afin d’affronter une prochaine crise (pandémique ou autre) avec une approche améliorée de l’expérience Covid-19 et des idées qui ont émergées lors du hackathon. Les thèmes étaient diversifiés et abordaient un large panel de problématiques et de solutions (les PME, le tourisme (y.c. tourisme d’affaires), la culture, la santé, le social, la formation, l’automatisation de certains métiers à risque, la fabrication locale, gestion de projets à distance pour les ONG, technologies pour les commerçants et restaurateurs, …).

Même si l’intégralité des idées ne sera pas mise en place, les réflexions et les idées partagées permettront de changer certaines habitudes post-crise et aideront à mieux appréhender les futures crises.

Que retires-tu de cette expérience ? Le recommanderais-tu ?

Ce que je retire de ces trois jours est surtout une expérience intense (j’avais annoncé 10 heures d’investissement personnel, et j’ai fini presque au double). Au-delà du fait que cela était ma première participation à un hackathon, c’était également un hackathon à distance. Ainsi, j’ai pu découvrir et manipuler de multiples outils collaboratifs (Slack, MIRO, Rocket.Chat, MindMeister, Zoom, Google Docs, …).
Je retiens surtout un bon alignement et une riche diversité des contributeurs qui ont permis des échanges d’un niveau captivant et profitable.
Sans aucune hésitation, je recommande cette expérience.

BNP Paribas en Suisse

Carole Ackermann nommée au conseil d’administration de BNP Paribas (Suisse) SA

22 juin 2020

Carole Ackermann nommée au conseil d’administration de BNP Paribas (Suisse) SA

Carole Ackermann est née en 1970 et a grandi à Zurich

En tant que dirigeante et cofondatrice de Diamondscull AG, elle investit très en amont dans des sociétés du secteur des technologies de l’information et de la communication. Carole est aussi administratrice pour des entreprises comme Allianz Suisse, BKW, BVZ Holding, l’agence d’innovation be-advanced, coprésidente du Female Innovation Forum et membre du jury de Venture Kick.

Avec un doctorat en marketing de l’Université de St-Gall, elle est maître de conférence en gestion d’entreprise / projets d’intégration.

Dotée d’un esprit entrepreneurial, axée sur l’intégration et une approche terre à terre, elle a à cœur d’identifier discuter et promouvoir de nouvelles idées tout en les transformant projets concrets et en résultats. Carole participe également à des conférences thématiques sur l’entreprenariat, les startups et les femmes.

 

En savoir plus sur les membres du conseil d'administration
BNP Paribas en Suisse

Rencontre avec Johanne Riendeau

16 juin 2020

Durant la période de confinement, l’ensemble des collaborateurs de BNP Paribas en Suisse ont été mobilisés pour assurer la continuité des services à nos clients.

Nous avons rencontré Johanne Riendeau, gestionnaire privée pour les Key Client Group pour Wealth Management. Elle nous confie sa vision de la période de confinement mais aussi sur comment la situation a permis de devenir plus digital et de renforcer la relation qu’elle entretien avec ses clients.

Le confinement a accéléré la digitalisation de nos processus de digitalisation pour plus d’efficacité durant la crise et pour le futur.”

Johanne Riendeau

Bonjour Johanne, pouvez-vous nous en dire plus sur le poste que vous occupez ?

Je suis Membre de la Direction et en charge de la Gestion Privée Key Client Group pour BNP Paribas Wealth Management en Suisse.

Je suis responsable d’une clientèle privée UK et internationale. Au sein de la Gestion Privée Key Client Group, je travaille en collaboration avec nos spécialistes afin d’offrir à notre clientèle UHNW toute notre expertise en matière d’investissement, de private equity, de crédit, d’immobilier ou encore de planification patrimoniale.

Comment avez-vous vécut cette période inhabituelle ?

Je suis en télétravail depuis mi-mars. Le retour dans nos locaux se fait progressivement depuis le 18 mai à raison d’une semaine toutes les 3 semaines, en équipes réduites afin de respecter la distanciation sociale requise.   

Je me sens très privilégiée de pouvoir continuer de travailler dans de bonnes conditions et pour une organisation des plus solides durant une période extrêmement difficile pour tous.

Je fus très impressionnée de la rapidité avec laquelle notre organisation a su mettre en place le télétravail pour plus de 1,000 collaborateurs en Suisse ! Ceci nous a permis de maintenir un service de qualité auprès de notre clientèle tout en étant rassurés de travailler dans un environnement sécuritaire au moment où la pandémie prenait rapidement de l’ampleur en Suisse.

Sur le plan personnel, confinement oblige, le temps retrouvé permet des échanges Facetime / Zoom plus fréquents avec la famille et les amis. De bons moments de retrouvailles à privilégier une fois la crise passée ! 

Le déconfinement récent et progressif est un signal positif et bienvenu tant sur le plan sanitaire que social.  Il fait plaisir de revoir les collègues et bientôt, nous l’espérons, nos clients à l’ouverture des frontières.

Le confinement et la contrainte de travailler à distance ont-ils fait évoluer votre façon de travailler ?

Le passage en Flex office de l’automne dernier était déjà un grand pas. Le confinement aura accéléré la digitalisation de nos processus (signatures électroniques, cessation d’impressions, partage sécurisé de documents…) pour plus d’efficacité durant la crise et pour le futur.

Comment la situation a-t-elle impactée vos relations avec vos clients ?

Nos clients sont rassurés par la solidité financière de la banque de même que par la rapidité de déploiement de notre plan de contingence pendant la crise. Les nombreuses communications, mises-à-jours et conseils durant cette période de grande incertitude nous ont permis de solidifier les relations avec nos clients.

BNP Paribas en Suisse

BNP Paribas en Suisse solidaire face à la crise Covid-19

Ces dernières semaines, la banque a mis en place une série d’actions de solidarité pour les populations en situation de précarité, les jeunes souffrant de la fracture numérique, les hôpitaux et les soignants, ainsi que les PME genevoises.

9 juin 2020

Depuis le début de la pandémie du COVID-19, l’ensemble du Groupe BNP Paribas s’est mobilisé pour apporter son aide aux populations et institutions les plus exposées et affectées par cette crise sanitaire. Ce plan d’urgence mondial représente un montant total de plus de 50 millions d’euros, structuré autour d’actions concrètes et adaptées aux spécificités locales dans nombre de pays où le Groupe est présent, avec comme priorité un soutien aux hôpitaux, aux populations fragiles et à la jeunesse.

Nous nous efforçons de soutenir nos bénéficiaires les plus isolés, par un contact téléphonique régulier, ainsi que les personnes les plus précaires.”

Benjamin Lachat

Un appel aux dons auprès des collaborateurs

Un appel aux dons auprès des collaborateurs, largement abondés par une donation institutionnelle de la banque, a permis d’apporter un soutien aux entités de la Croix Rouge à Genève, Zurich, et Lugano à hauteur de plus de 60’000 CHF. Depuis le début de la crise sanitaire, la Croix Rouge a réorganisé ses activités pour soutenir les populations isolées et à risque face à l’épidémie, ainsi que les personnes les plus précaires.

« Fidèle à sa mission d’aide de proximité aux personnes dans le besoin, la Croix-Rouge genevoise a, dès le début de la pandémie en Suisse, réorganisé ses activités. Nous avons notamment mis en place un service destiné à soutenir les personnes à risque confinées chez elles en leur proposant des services comme la livraison de courses alimentaires ou la sortie de leurs animaux domestiques. Nous nous efforçons également de soutenir nos bénéficiaires les plus isolés, par un contact téléphonique régulier, ainsi que les personnes les plus précaires, dans le besoin pour se nourrir ou pour payer leur loyer. De telles actions ne sont possibles que grâce à nos centaines bénévoles et au soutien de nos généreux donateurs, que nous remercions vivement ».

Benjamin Lachat, Chargé de Recherche de Fonds, Croix-Rouge genevoise

 

Le financement de deux imprimantes 3D

Un don institutionnel aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) pour financer l’achat de deux imprimantes 3D professionnelles de dernière génération, permettant la production à haut débit et en autonomie de différentes pièces pour compléter l’équipement médical, notamment pour les patients et la protection du personnel soignant.

« Ces nouvelles imprimantes viennent soutenir la production actuelle et future du centre d’impression 3D des Hôpitaux universitaires de Genève. Dans l’immédiat, la réalisation de clip pour élastique de masque améliore le confort, de manière significative, des équipes des HUG et de leurs patient.es. Ces deux imprimantes doublent la capacité de production actuelle des clips. Dans un deuxième temps, elles contribueront à l’innovation et à la recherche au sein des HUG avec par exemple la création de prototypes ou des modèles anatomiques. »

Stéphane Hertig, responsable du centre d’impression, Département de chirurgie, HUG

Réduire la fracture numérique

Un don institutionnel à l’association YOJOA –Youth Job Accelerator, qui œuvre pour l’intégration professionnelle des jeunes réfugiés à Genève, afin de permettre l’achat d’une vingtaine d’ordinateurs portables pour les jeunes du programme actuellement scolarisés, mais qui sans cela n’étaient pas en mesure de suivre leurs cours à distance.

Un soutien en compétence

Nos collaborateurs s’engagent pour les PME genevoises

Un soutien en compétences par des collaborateurs volontaires aux PME genevoises partenaires de réalise (institution soutenue par la Fondation BNP Paribas Suisse pour son programme Opportunity, visant l’égalité des chances pour les métiers de l’économie de demain).

« Fortes de nos valeurs d’engagement et d’accompagnement du changement, nos deux entreprises ont uni leurs forces dans un plan de solidarité dédié aux PME genevoises, en proposant aux partenaires de réalise les compétences de collaborateurs de BNP Paribas en Suisse ! Après le COVID-19, un monde qui change par une transition vers une économie durable ! »

Cécile Marguerat, Chargée de Communication et Relations Publiques, Réalise

Un hackathon pour s’adapter aux défis post Covid-19

Un soutien en compétences au nouveau « Fonds d’innovation de crise et de résilience » du Canton de Genève, visant à s’adapter aux défis économiques présents et futurs, de façon novatrice et collective en développant des projets disruptifs. Les collaborateurs de la banque auront ainsi la possibilité de participer au Geneva Resilience Hack, du 12 au 14 juin prochains.

BNP Paribas en Suisse

Rencontre avec Slaven Maligec

20 mai 2020

Ces dernières semaines, nos équipes ont été mobilisées plus que jamais pour soutenir nos clients. Nous les remercions de leur dévouement et de leur professionnalisme, qu’ils aient travaillé depuis leur domicile ou depuis nos bureaux de Zurich, Lugano ou Genève.

Nous avons rencontré Slaven Maligec, Head of CHF Debt Syndicate basé à Zurich, et avons échangé avec lui sur la crise sanitaire, sur les nouvelles possibilités de servir notre clientèle et sur la nécessité de s’adapter en cette période si particulière.

Slaven, pourriez-vous nous en dire plus sur ce que vous faites ? D'où avez-vous travaillé pendant le confinement ?

Je suis Head of CHF Debt Syndicate. Je ne travaille pas depuis la maison, je viens au bureau dans la mesure où mon poste de travail nécessite beaucoup de matériel et d’ordinateurs !

Nous avons toutefois adapté notre organisation : une partie de l’équipe se trouve au bureau et l’autre chez elle pour gérer l’école à la maison et durant les dernières vacances.

Mon état d’esprit est positif, tout comme moi. Il s’agit indéniablement d'une nouvelle expérience.”

Slaven Maligec

Quel a été votre état d’esprit ces dernières semaines ?

Je pourrais résumer ma philosophie concernant ce confinement de la manière suivante : plutôt que de « serrer les dents », ce serait de prendre les choses comme elles viennent et d’en tirer le meilleur parti, car se lamenter toute la journée n’est qu’une perte de temps !

Mon état d’esprit est positif, tout comme moi. Il s’agit indéniablement d’une nouvelle expérience, plutôt effrayante dans la mesure où certains de mes proches font partie du « groupe à haut risque », mais je n’ai pas peur pour moi-même.

J’essaie de voir les choses du bon côté. On passe plus de temps en famille et on fait plus de choses ensemble.

Nous sommes heureux que vous et votre famille vous portiez bien. Comment est-ce que vos clients font face à la situation ? Quelles sont leurs principales préoccupations ?

Concernant l’après-Covid-19, nos clients sont un peu inquiets vis-à-vis de l’avenir proche, car l’incertitude n’est pas une situation très agréable. Mais ils s’adaptent rapidement au nouvel environnement, que ce soit au travail à domicile ou à la nouvelle tarification, dès lors qu’ils ne peuvent simplement pas faire autrement.

Je pense que dès que la situation reviendra à la normale, les gens oublieront vite la situation actuelle. Mais, selon moi, nous garderons cet épisode à l’esprit étant donné ses répercussions, en espérant que nous serons mieux préparés lorsque la prochaine crise surviendra. On n’a qu’une seule vie, la naissance et la mort sont déterminées, alors le temps entre les deux devrait être le plus agréable possible. 

Et concernant les changements à venir ? Nous entendons nous masquer prochainement et le rester un certain temps J

BNP Paribas en Suisse

CoVid-19 : Message de Monique Vialatou aux clients et collaborateurs de BNP Paribas en Suisse

24 mars 2020

Chers tous,

Nous traversons une crise sanitaire sans précédent, qui conduit plusieurs pays dont la Suisse à imposer des restrictions sévères qui impactent la vie de chacun. C’est un choc pour l’économie et les populations mondiales.
La responsabilité qui est la nôtre est de contribuer au maintien du bon fonctionnement de l’économie, grâce à la mise en place de mesures exceptionnelles dans nos différents sites en Suisse.

Assurer la continuité de nos activités et préserver la santé et la sécurité de nos collaborateurs

La santé de nos collaborateurs est notre priorité absolue.

Grâce à la mise en place du télétravail pour une très grande majorité de collaborateurs, nous assurons la continuité de l’activité en toute sécurité au sein de BNP Paribas en Suisse.

Nos équipes sont donc mobilisées et démontrent pleinement leur engagement pour répondre aux interrogations de nos clients et les soutenir dans cette période particulière. C’est avec dévouement et une discipline extraordinaire que nos collaborateurs poursuivent leurs missions sans relâche. Je veux ici leur dire merci.

Accompagner nos clients dans cette crise sanitaire

Je suis consciente que cette situation inédite est un réel défi pour nos clients, qu’ils soient des entreprises, des institutions ou des clients privés. Nous avons pris des mesures ad hoc pour les accompagner au quotidien et les soutenir au mieux face à cette crise sans précédent.

Nous avons tous notre rôle à jouer. Chacun de nous a une responsabilité particulière, professionnelle et personnelle. Je sais que nous serons collectivement au rendez-vous pour servir nos clients et plus largement continuer de jouer notre rôle au service de l´économie.

Prenez soin de vous et de votre famille, plus que jamais.

Monique Vialatou
CEO de BNP Paribas en Suisse

BNP Paribas en Suisse

Isabelle Wolff nommée responsable de l’engagement en Suisse

19 novembre 2019

Isabelle Wolff est nommée au poste de Responsable de l’engagement pour BNP Paribas (Suisse) SA. 

A ce titre, elle continue d’assurer ses fonctions de responsable Marque & Communication et, dans la droite ligne de la politique Groupe, prend désormais en charge la RSE et la Fondation. Elle coordonne également la mise en œuvre de la politique diversité de la Banque en Suisse.

Isabelle Wolff a rejoint le Groupe BNP Paribas en 1999 au sein de BNP Paribas Leasing Solutions, puis dès 2002 au sein de la Direction de la Communication Groupe, elle a fortement contribué à la protection et à la valorisation de l’image de la banque tant au niveau de la communication interne qu’à travers son expertise des médias.

Dans le cadre de ses fonctions, elle a soutenu et valorisé des projets majeurs du Groupe en matière d’engagement, notamment autour du Projet Banlieues, aux côtés d’associations comme l’Adie, l’Afev… Depuis 2014, elle accompagne la banque en Suisse dans la définition et la mise en œuvre de sa stratégie de communication.

 « BNP Paribas fait de l’engagement d’entreprise un axe incontournable de sa stratégie de développement. Je prends ce rôle très à cœur parce qu’il est de notre devoir de répondre aux attentes sociétales fortes pour construire une banque durable et performante.

Je prends la mesure de mon rôle et m’attacherai à intensifier la mise en œuvre locale de la politique d’engagement Groupe dans les quatre domaines que sont la transition énergétique et l’environnement, l’inclusion sociale des jeunes, les entrepreneurs et les territoires »

BNP Paribas en Suisse

Communiqué de Presse : BNP Paribas devient le huitième émetteur sur deritrade, l’une des principales plateformes digitales pour l’émission de produits structurés.

7 août 2019

A partir du mois d’août 2019, la plateforme digitale de distribution de produits structurés de Bank Vontobel – déritrade – élargit sa gamme de produits pour les investisseurs grâce à l’arrivée de BNP Paribas sur le segment de produits Autocallable Barriere Reverse Convertible faisant de cette dernière la huitième banque émettrice sur la plateforme.

« Nous sommes très heureux de rejoindre, en tant qu’émetteur, l’une des principales plateformes d’émission de produits structurés pour la clientèle Banque Privée. Cela nous donne un accès immédiat à plus de 70 banques en Suisse et 550 gérants de patrimoine indépendants avec un potentiel d’actifs sous gestion accessibles de plus de 2 000 milliards de CHF, le tout par voie digitale étant donné que deritrade offre au client final un service entièrement automatisé » déclare Renaud Meary, Responsable mondial des activités Private Banking et Distribution chez BNP Paribas Global Markets. « Cette démarche s’inscrit parfaitement dans notre stratégie globale visant à capter ces flux et à s’associer aux principales plateformes qui les agrègent ».

« Au nom de tous nos clients, je me réjouis tout particulièrement d’accueillir BNP Paribas en tant que nouvel émetteur sur deritrade. Son expertise dans le domaine des produits structurés et plus spécifiquement sur les produits Autocallable Barriere Reverse Convertible renforce le positionnement de deritrade parmi les plateformes digitales de premier plan pour les clients institutionnels. BNP Paribas comptant parmi les leaders reconnus dans cet univers nous offre une portée et une couverture internationale et ouvre la voie à de nouvelles formes d’expansion et de synergies sur la plateforme » selon Roger Studer Head of Vontobel Investment Banking.

Fortement ancré dans le paysage bancaire européen, BNP Paribas accompagne ses clients et collaborateurs dans un monde qui change et se positionne comme l’une des principales banques de la zone euro et une institution bancaire internationale de premier plan.

Au sein de Global Market, les équipes de BNP Paribas proposent des solutions d’investissement innovantes et personnalisées sur les marchés du monde entier.

Deritrade est l’une des plateformes multi-émettrices leader pour l’émission de produits structurés sur-mesure en Suisse. Au fil des années, deritrade a évolué en une plateforme self-service intuitive pour les conseillers clients et les gérants indépendants souhaitant offrir à leur clientèle privée en Suisse un large choix de produits structurés sur-mesure à un prix compétitif et transparent. La plateforme permet également l’accès à un service front-to-end conforme à MiFID II durant toute la durée de vie du produit.

En 2018, plus de 36 000 produits individuellement structurés sur-mesure ont été émis sur deritrade, soit un volume d’émission de 6 milliards CHF (versus 4,6 milliards en 2017).

Vontobel - Relations Média

Peter Dietlmaier
+41 58 283 59 30
peter.dietlmaier@vontobel.com

Urs Fehr
+41 58 283 57 90
urs.fehr@vontobel.com

Relations Investisseurs

Michèle Schnyder
+41 58 283 76 97
michele.schnyder@vontobel.com

BNP Paribas - Relations Média

Isabelle Wolff
+41 58 283 81 10
isabelle.wolff@bnpparibas.com

Laurence Anthony
+41 58 283 97 62
laurence.anthony@bnpparibas.com

A propos de Vontobel

Chez Vontobel, nous construisons l’avenir par nos propres moyens. Nous créons des opportunités et les saisissons avec détermination. Nous maîtrisons ce que nous faisons – et ne faisons que ce que nous maîtrisons. C’est ainsi que nous faisons évoluer nos clients. Experts financiers internationaux de tradition suisse, nous sommes spécialisés en gestion de fortune, en asset management actif et en solutions d’investissement. Nous valorisons les compétences de nos collaborateurs et attendons d’eux qu’ils agissent de façon autonome et ouvrent de nouvelles perspectives. Parce que pour nous, bien investir c’est commencer par assumer ses responsabilités. Nous ne nous reposons jamais sur nos lauriers, car nous cherchons en permanence à surpasser les attentes de nos clients. Les actions nominatives de Vontobel Holding AG sont cotées à la SIX Swiss Exchange. L’étroite relation des familles Vontobel avec l’entreprise garantit notre indépendance entrepreneuriale. La liberté qui en résulte nous engage également à prendre nos responsabilités vis-à-vis de la société.
Au 30 juin 2019, Vontobel gérait plus de CHF 272.2 milliards d’actifs clientèle. Dans le monde entier et sur notre marché domestique, nous sommes répartis sur 27 sites dans le monde travaillons au service de nos clients.

A propos de BNP Paribas (Suisse) SA

Avec près de 1400 collaborateurs et 4 implantations, à Genève, Zurich, Bâle et Lugano, BNP Paribas (Suisse) SA est un acteur européen de référence en Suisse pour les entreprises, les institutionnels et les clients privés. En Suisse depuis 1872, nous sommes présents pour nous développer sur le long terme avec une stratégie propre pour chaque ligne de métier : Etre le partenaire privilégié des Entreprises et des Institutionnels pour les accompagner dans leur développement en Europe et à l’International, avec notre dispositif “One Bank for Corporates”.
Etre une référence du Wealth Management en termes d’expertise et de service pour la clientèle privée et les entrepreneurs.
Etre un pôle d’excellence du financement des matières premières grâce à notre offre
“Specialized Trade Solutions” au service de clients historiques qui partagent nos valeurs et de clients corporate de la banque en Europe.
Le modèle intégré du Groupe BNP Paribas nous permet d’offrir à nos clients la stabilité financière d’une banque de premier plan en Europe avec un rayonnement international et la palette des produits et des investissements.
En développant des relations privilégiées de long terme avec nos clients, nous aspirons à contribuer à une croissance durable et responsible.

BNP Paribas en Suisse

BNP Paribas en Suisse s’engage à promouvoir les femmes à tous les niveaux

11 mars 2019

En quelques mots...

  • Egalité des chances à tous les niveaux de l’entreprise
  • Non-discrimination et sélection transparente
  • 30% des membres de la direction sont des femmes
  • Encourager les valeurs de partage, transversalité et de l’innovation

Diversité et inclusion au cœur de nos valeurs

BNP Paribas promeut l’égalité des chances à tous les niveaux de l’entreprise.

Dans le cadre de sa politique engagée et responsable, BNP Paribas promeut l’égalité des chances à tous les niveaux de l’entreprise. La diversité, l’inclusion et l’égalité hommes-femmes sont au cœur de nos valeurs et se traduisent par des actions concrètes tels que l’engagement au niveau mondial auprès des Women’s Empowerment Principles et le partenariat avec la campagne HeForShe.

Les principes de non-discrimination appliqués à chaque étape de la carrière

La banque affiche une tolérance zéro envers les atteintes à l’intégrité personnelle

En tant qu’employeur responsable, la banque s’appuie sur des critères et objectifs fiables afin de s’assurer de l’égalité de traitement : au moins une femme dans la liste finale de candidats, une sélection transparente et justifiée pour chaque décision ou encore une grille de salaires fixe en fonction du poste.

Au quotidien, l’équilibre des temps de vie est soutenu à travers l’introduction du home office et par des horaires flexibles pour tous les employés. La banque affiche une tolérance zéro envers les atteintes à l’intégrité personnelle et a mis en place depuis plusieurs années un dispositif d’alerte anonyme.

L’accompagnement s’effectue également au moment d’acquérir plus de responsabilités. En Suisse, plus de 30% des membres de la direction sont des femmes, à l’image de la CEO Madame Monique Vialatou, en fonction depuis l’été 2018.

MixCity soutient les femmes dans leur développement personnel et professionnel et promeut le networking entre femmes.”

Béatrice Joliot

Rencontre avec Béatrice Joliot

conseillère juridique senior et directrice du comité exécutif de MixCity en Suisse

Elle nous explique le rôle d’un réseau de femmes dans une banque et la façon dont celui-ci contribue à répondre aux enjeux d’égalité.

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots MixCity et l’utilité d’un tel réseau dans une entreprise comme BNP Paribas Suisse?

MixCity est une association qui soutient les femmes dans leur développement personnel et professionnel au sein de BNP Paribas. Le réseau est actif au niveau mondial avec 14 réseaux créés depuis 2009. En Suisse, l’association a vu le jour en 2015.

Il promeut le networking entre femmes mais aussi l’égalité hommes-femmes ainsi que le partage d’expériences.

 

Quelles sont les thématiques que vous allez traiter durant l’année 2019 ?

Si les enjeux abordés sont très divers tout au long de l’année, deux thèmes vont être au cœur des rendez-vous en 2019 : des exemples de parcours professionnel présentés par des femmes leaders dans leur domaine et le « marketing de soi ». Ce dernier aide les femmes à se valoriser, à construire son image et à être reconnues pour ses compétences. Ces ateliers et présentations sont dispensés en général lors de déjeuners informels entre femmes, pour créer un lieu de confiance et d’écoute.

Pourquoi avoir pris la décision d’ouvrir ce réseau aux hommes ? En quoi peuvent-ils contribuer à la promotion de l’égalité ?

De plus en plus, on met en avant l’importance d’avoir également des hommes pour défendre l’égalité hommes-femmes simplement parce que cela a des répercussions sur tous. Partager nos problématiques avec nos collègues masculins leur permet de mieux les comprendre et de les soutenir pour un meilleur développement et épanouissement dans notre banque. Nous avons besoin d’eux comme ils ont besoin de nous.

Quelle figure vous inspire au quotidien ?

Au quotidien, je ne sais pas, en revanche je suis très reconnaissante au mouvement des Suffragette dirigé par Emmeline Pankhurst suite auquel le droit de vote a été donné aux femmes.

Découvrir MixCity
BNP Paribas en Suisse

Trois nouvelles recrues rejoignent Global Markets à Zurich

Andrea Baumeister, THEAM Sales Switzerland, Equity Derivatives Group, est responsable de la distribution des fonds THEAM Quant pour la Suisse. Après avoir obtenu son diplôme de la HSG de ...

6 février 2019

  width=Andrea Baumeister, THEAM Sales Switzerland, Equity Derivatives Group, est responsable de la distribution des fonds THEAM Quant pour la Suisse. Après avoir obtenu son diplôme de la HSG de Saint-Gall, Andrea a travaillé pour différentes banques d’investissement européennes et américaines à Zurich, Londres et Hong Kong, en charge de la vente de produits dérivés sur actions, crédits & taux et devises. Elle a rejoint BNP Paribas en 2009 et a passé ces sept dernières années à Hong Kong, s’occupant des produits dérivés sur actions pour les clients institutionnels.  width=Marc Leo Schweizer, Portfolio Solutions Sales Specialist, est responsable des divisions Gérants d’actifs indépendants et distribution pour la partie germanophone de la Suisse. Il est titulaire d’un master de l’Université de Saint-Gall (HSG). Avant de rejoindre BNP Paribas il y a peu, il travaillait pour Société Générale Corporate and Investment Banking depuis 2011, où il a dernièrement occupé le poste de Spécialiste en vente de produits structurés au sein de l’équipe Cross-Asset Solutions de Zurich. Pascal Sahli, Head Institutional Sales Switzerland, est responsable des solutions « cross asset », des produits dérivés et de la distribution des fonds THEAM pour les Clients institutionnels en Suisse, comprenant des Fonds de pension, des Compagnies d’assurance, des Gérants d’actifs, des Gérants de portefeuille discrétionnaires et des Family offices. Pascal est basé à Zurich, en Suisse, son équipe étant répartie entre Paris et Zurich. Avant de rejoindre BNP Paribas, Pascal dirigeait le département suisse des solutions et dérivés sur actions de Bank of America Merrill Lynch et la division Solutions de Pension et d’Assurance pour la Suisse de Goldman Sachs International à Londres. Pascal est diplômé de l’Université de Saint-Gall, en Suisse.