Mettre en avant les jeunes talents du cinéma issus de l’ECAL (Ecole Cantonale d’Art de Lausanne). Telle la mission du prix Double Clap lancé en 2021 pour la quatrième édition du festival de cinéma Rencontres 7ème Art Lausanne.

Renouer avec le cinéma

Cette année nous avons souhaité affirmer davantage encore nos valeurs de transmission et d’innovation en créant le prix Double Clap 

Monique Vialatou
CEO de BNP Paribas en Suisse

Ce n’est pas sans difficultés que cette quatrième édition voit le jour. La période de crise sanitaire avait déjà poussé la troisième édition au replis, mais un an après, il est temps de renouer avec le cinéma. C’est probablement la raison pour laquelle le thème de cette année est « Vive le Cinéma ».

Raison supplémentaire pour BNP Paribas en Suisse de lancer le prix Double Clap pour récompenser un ou une étudiante de l’ECAL, école d’art et de design à Lausanne.

Le retour au Cinéma, en 2021, se fera à travers un festival repensé, entre rencontres intimistes et rencontres digitales ; toujours dans le respect des gestes barrières. Une occasion pour ceux qui le souhaite d’aller à la rencontrer de Bertrand Blier, invité phare de cette édition, mais aussi de Doria Tillier, Jean Dujardin et bien d’autres.

Le prix Double Clap

Depuis plus d’un siècle, le groupe BNP Paribas soutien le cinéma. Forts de nos valeurs communes de transmission et d’innovation avec le festival, nous avons souhaité les renforcer en créant le prix Double Clap.

Les étudiants participant au prix sont tous issus de l’ECAL et ont pour objectif de réaliser un court-métrage de vingt minutes. Au-delà de la visibilité offerte à travers le festival des Rencontres 7ème Art de Lausanne, un montant de 10 000 CHF sera remis au gagnant et constituera, nous l’espérons, un tremplin pour le lauréat.

Les Héritières

Pour cette première édition, 9 court-métrages ont été sélectionnés. La lauréate est une jeune étudiante de l’ECAL en dernière année de bachelor, Avril Lehmann, avec son court métrage intitulé Les Héritières.

En voici le synopsis :

Diana (24) et Luna (27) viennent de perdre leur père. L’homme, un passionné de chasse, laisse derrière lui son seul et unique bien : une vieille maison de famille. Les deux héritières, doivent s’entendre sur le bien légué. Mais la nostalgique Diana n’a pas la même vision que Luna qui veut vendre le bien pour construire son avenir. Pour régler leur litige et à la façon de leur père, elles décident de parier la maison lors d’une partie de chasse. C’est alors que dans une partie où tous les coups sont permis, les deux soeurs vont confronter leurs litiges de toujours.

Deux femmes puissantes et deux visions complémentaires, tout autant concernées par l’inscription locale que le rayonnement international des entreprises qu’elles dirigent. Une banque de renom, un hôtel historique et une passion partagée pour le cinéma. Nathalie Seiler, directrice générale du Beau-Rivage Palace et Monique Vialatou, CEO de BNP Paribas en Suisse sont les partenaires fondatrices des Rencontres 7e Art Lausanne.

QUELS REGARDS PORTEZ- VOUS SUR CETTE TROISIEME EDITION DES RENCONTRES ?

Nathalie Seiler : Je suis à la fois émue et heureuse, et aussi persuadée que l’impact et le rayonnement des deux premières éditions auront su convaincre et fédérer de nouveaux publics et partenaires.

 Monique Vialatou : Après le beau succès de la première édition et une deuxième édition de consolidation, cette troisième année est l’entrée des Rencontres dans l’âge adulte, l’âge de raison qui va donner le ton pour les éditions suivantes.

QU’EST-CE QUI A MOTIVE VOTRE ENGAGEMENT AUPRES DE VINCENT PEREZ LORSQU’IL VOUS A PRESENTE SON PROJET IL Y A TROIS ANS ?

N.S. : J’ai été convaincue par l’enthousiasme de Vincent à penser et à calibrer ces Rencontres sur ses origines, à penser Lausanne comme une destination culturelle et à la fois de villégiature pour les artistes et les publics locaux et internationaux, avec un positionnement unique, dans une atmosphère chaleureuse.

 M.V. : C’est l’histoire d’une rencontre entre une banque européenne, présente en Suisse et qui a des racines françaises, et un artiste suisse talentueux qui a beaucoup tourné en France et qui est très européen par ses origines. N’oublions pas non plus que l’année 2017 a couronné un siècle d’histoire entre BNP Paribas et l’industrie du cinéma. Et puis il y a ces valeurs que nous partageons : la transmission, le pont entre les générations et l’innovation.

QUE VOUS ONT APPORTE LES DEUX PREMIERES EDITIONS DES RENCONTRES, EST-IL DEJA POSSIBLE DE RECOLTER QUELQUES FRUITS ?

N.S. : Les Rencontres nous ont permis d’ancrer notre établissement, de partager des instants d’exception et de fédérer de nombreuses personnalités et partenaires, de prolonger l’histoire de l’hôtel et de la famille Sandoz qui comporte dans son ADN un passé étroitement lié à la culture et à Lausanne. Il est d’ailleurs merveilleux de constater l’implication de la ville et tout particulièrement de Grégoire Junod qui nous permet de travailler en réseau avec de nombreux acteurs locaux et d’amplifier la résonnance de cet événement. Les Rencontres sont également l’occasion de partager un projet exceptionnel avec mes collaborateurs qui participent de tout leur cœur à profiler cet événement avec succès, et je suis infiniment reconnaissante de leur engagement.

M.V. : C’est un moment exceptionnel qui nous permet de convier nos clients et nos collaborateurs à une expérience inédite, proche d’invités prestigieux. Que l’on soit amoureux ou non du cinéma, ce sont de belles opportunités de rencontres. C’est aussi une manière de faire rayonner le soutien de BNP Paribas au 7ème art. Nous sommes également ravis avec le Beau-Rivage Palace de participer au rayonnement de Lausanne au plan international.

COMMENT UN EVENEMENT COMME CELUI-CI ECLAIRE-T-IL VOTRE SAVOIR-FAIRE ET VOTRE INSTITUTION EN PARTICULIER ?

N.S. : L’événement met en lumière une qualité d’accueil lausannoise unique qui permet de promouvoir la destination en la faisant rayonner. Le Beau-Rivage-Palace y tient un premier rôle, incarnant parfaitement ce lieu de partage historique, fertile en rencontres singulières.

M.V. : La rencontre avec de grands réalisateurs, des actrices et acteurs de renom, en grande proximité sont une opportunité de faire découvrir notre engagement sur l’ensemble de la chaîne de valeur du 7e art. En effet, chaque année le groupe participe au financement de la moitié de la production audiovisuelle française. Soutien du Patrimoine cinématographique, BNP Paribas est fier de participer à la restauration de grands classiques du cinéma comme Les Temps Modernes, de Charlie Chaplin ou encore Les Demoiselles de Rochefort, de Jacques Demy. Le groupe soutient également plus de 40 festivals en Europe.

QUELLE SONT VOS PLUS BELLES HISTOIRES D’AMOUR AU CINEMA ?

N.S. : Mes plus belles histoires de cinéma se conjuguent au pluriel. Si je devais retenir les plus émouvantes, je citerais le poignant Docteur Jivago de David Lean et, sur un ton plus léger, Love Actually de Richard Curtis. Nous avons tant besoin de voir et de nous souvenir de belles choses !

M.V. : C’est peut-être un peu fleur bleue, mais sans hésiter, je dirais Le Patient Anglais d’Anthony Minghella, avec Kristin Scott Thomas, Willem Dafoe et Juliette Binoche qui figurent tout en haut de la liste de mes actrices et acteurs préférés. La thématique universelle proposée par les Rencontres cette année est là pour nous apporter à tous une parenthèse enchantée.

BNP Paribas, grande banque européenne du cinéma poursuit son engagement en faveur du 7ème Art. La banque, partenaire officiel et fondateur soutient la troisième édition des « Rencontres 7ème Art Lausanne », un rendez-vous annuel international initié par Vincent Perez.

Un siècle d’histoire entre BNP Paribas et l’industrie cinématographique

L’année 2017 a couronné un siècle d’histoire entre BNP Paribas et l’industrie cinématographique.
Cent ans qui ont permis à BNP Paribas de construire une relation privilégiée, de cultiver des valeurs communes et ainsi devenir la grande banque européenne du cinéma.

BNP Paribas est un acteur majeur du financement de la production audiovisuelle et un partenaire exclusif des opérations nationales de promotion du cinéma en salle. BNP Paribas soutient le financement de films via son pôle BNP Paribas “Image & Médias” constitué d’experts exclusivement dédiés aux activités cinématographiques et audiovisuelles. Chaque année, BNP Paribas participe au financement de la moitié de la production audiovisuelle française et est heureux de pouvoir permettre au plus grand nombre de s’évader devant le grand écran.

Soutien du Patrimoine cinématographique, BNP Paribas est fier de participer à la restauration de grands classiques du cinéma comme « Les Temps Modernes » de Charlie Chaplin ou encore « Les Demoiselles de Rochefort » de Jacques Demy.

Le groupe soutient également plus de 40 festivals en Europe et a lancé en 2012 « Séance Radio » la web radio pour les fans de cinéma et l’application « Séance Ciné » pour organiser un ciné entre amis en toute simplicité.

Dans un monde qui change et avec l’émergence de nouveaux usages, BNP Paribas souhaite plus que jamais soutenir le cinéma dans ses évolutions et place l’innovation au cœur de son engagement. Le Groupe, en collaboration avec le MK2 VR et le VR Arles Festival propose ainsi à ses publics de découvrir les nouveaux modes de consommation du cinéma comme la Réalité Virtuelle.

« Le cinéma est ainsi devenu naturellement un territoire affinitaire de la marque BNP Paribas et le Groupe est aujourd’hui présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur du 7ème art, de la création à la distribution.

Avec BNP Paribas, vous serez toujours inspirés par le cinéma et nous sommes donc très heureux d’accompagner « Rencontres 7ème Art Lausanne ». Cette troisième édition d’un évènement majeur -entre patrimoine et prospective- partage des valeurs qui nous sont chères : la transmission et l’innovation. Nous invitons toutes les générations à participer à une réflexion autour du 7ème Art »

Monique Vialatou, CEO de BNP Paribas en Suisse.

Rencontres 7e Art Lausanne, un rendez-vous annuel international fondé par l’acteur et réalisateur Vincent Perez

Il s’agit de la troisième édition des Rencontres 7ème Art Lausanne qui se déroule du 4 au 8 mars 2020 prochains, qui participent à la valorisation du patrimoine cinématographique. La deuxième édition a été un succès plus qu’enthousiasmant : les Rencontres ont accueilli près de 10 000 festivaliers sur quatre jours.

Affaire de cœur, la thématique 2020 Histoires d’Amour, propose un voyage dans les représentations du couple et de l’amour tout au long de l’histoire du cinéma. Cette édition sera marquée par la présence d’Isabella Rosselini, Roland Joffé, Cédric Klapisch, Bertrand Blier, Patrice Leconte… Et une sélection de chefs d’œuvre en collaboration avec la Cinémathèque suisse seront à découvrir sur grands écrans. Au programme des films tels que Casablanca, The Piano, Annie Hall…

BNP Paribas, grande banque européenne du cinéma poursuit son engagement en faveur du 7ème Art. La banque, partenaire officiel et fondateur soutient la deuxième édition des « Rencontres 7ème Art Lausanne », un rendez-vous annuel international initié par Vincent Perez.

 Un siècle d’histoire entre BNP Paribas et l’industrie cinématographique

L’année 2017 a couronné un siècle d’histoire entre BNP Paribas et l’industrie cinématographique. Cent ans qui ont permis à BNP Paribas de construire une relation privilégiée et de cultiver des valeurs communes et ainsi devenir la grande banque européenne du cinéma. BNP Paribas est un acteur majeur du financement de la production audiovisuelle et un partenaire exclusif des opérations nationales de promotion du cinéma en salle. BNP Paribas soutient le financement de films via son pôle BNP Paribas “Image & Médias” constitué d’experts exclusivement dédiés aux activités cinématographiques et audiovisuelles. Chaque année, BNP Paribas participe au financement de la moitié de la production audiovisuelle française et est heureux de pouvoir permettre au plus grand nombre de s’évader devant le grand écran. Soutien du Patrimoine cinématographique, BNP Paribas est fier de participer à la restauration de grands classiques du cinéma comme “Les Temps Modernes” de Charlie Chaplin ou encore “Les Demoiselles de Rochefort” de Jacques Demy. Le groupe soutient également plus de 40 festivals en Europe et a lancé en 2012 “Séance Radio” la web radio pour les fans de cinéma et l’application “Séance Ciné” pour organiser un ciné entre amis en toute simplicité. Dans un monde qui change et avec l’émergence de nouveaux usages, BNP Paribas souhaite plus que jamais soutenir le cinéma dans ses évolutions et place l’innovation au cœur de son engagement.  Le Groupe, en collaboration avec le MK2 VR et le VR Arles Festival. propose ainsi à ses publics de découvrir les nouveaux modes de consommation du cinéma comme la Réalité Virtuelle.

« Le cinéma est ainsi devenu naturellement un territoire affinitaire de la marque BNP Paribas et le Groupe est aujourd’hui présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur du 7ème art, de la création à la distribution. Avec BNP Paribas, vous serez toujours inspirés par le cinéma et nous sommes donc très heureux d’accompagner « Rencontres 7ème Art Lausanne ». Cette deuxième édition d’un évènement majeur  -entre patrimoine et prospective- partage des valeurs qui nous sont chères : la transmission et l’innovation. Nous invitons toutes les générations à participer à une réflexion autour du 7èmeArt », explique Monique Vialatou, CEO de BNP Paribas (Suisse) SA.

Rencontres 7e Art Lausanne, un rendez-vous annuel international initié par Vincent Perez

 Après une première édition qui a réuni plus de 8000 spectateurs venus rencontrer 13 invités internationaux et assister à la projection de plus de 50 films, Rencontre 7ème Art Lausanne (R7AL) est de retour pour une deuxième édition, du 7 au 10 mars 2019. Une manifestation sans compétition pour les curieux, passionnés, étudiants et professionnels du cinéma pour réfléchir à l’histoire et au futur du 7ème Art. Au programme : une trentaine de chefs d’œuvre à (re)découvrir sur grand écran, une programmation thématique et des invités de prestige. Cette année, avec « Au-delà des limites », Rencontres 7ème Art Lausanne souhaite mettre en lumière des films qui sont allés au-delà du possible, qui ont transcendé les règles, les normes, les conventions sociales et les possibilités techniques, entrainant jusqu’à la folie leurs auteurs dans la création du chef-d’œuvre. width= Rencontres 7ème Art Lausanne a été soutenu dès la première édition par la Ville de Lausanne et la Cinémathèque suisse. La 2ème édition est placée sous le patronage de Monsieur le Conseiller fédéral Alain Berset, chef du Département fédéral de l’intérieur de la Confédération.

BNP Paribas, grande banque européenne du cinéma renforce son engagement en faveur du 7ème Art.

La banque soutient la première édition de ce rendez-vous annuel international du cinéma initié par Vincent Perez.    

Un siècle d’histoire entre BNP Paribas et l’industrie cinématographique

 L’année 2017 a couronné un siècle d’histoire entre BNP Paribas et l’industrie cinématographique. Cent ans qui ont permis à BNP Paribas de construire une relation privilégiée et de cultiver des valeurs communes et ainsi devenir la grande banque européenne du cinéma.  width=BNP Paribas est un acteur majeur du financement de la production audiovisuelle et un partenaire exclusif des opérations nationales de promotion du cinéma en salle. BNP Paribas soutient le financement de films via son pôle BNP Paribas “Image & Médias” constitué d’experts exclusivement dédiés aux activités cinématographiques et audiovisuelles. Chaque année, BNP Paribas participe au financement de la moitié de la production audiovisuelle française et est heureux de pouvoir permettre au plus grand nombre de s’évader devant le grand écran. Soutien du Patrimoine cinématographique, BNP Paribas est fier de participer à la restauration de grands classiques du cinéma comme “Les Temps Modernes” de Charlie Chaplin ou encore “Les Demoiselles de Rochefort” de Jacques Demy. Le groupe soutient également plus de 40 festivals en Europe et a lancé en 2012 “Séance Radio” la web radio pour les fans de cinéma et l’application “Séance Ciné” pour organiser un ciné entre amis en toute simplicité. Dans un monde qui change et avec l’émergence de nouveaux usages, BNP Paribas souhaite plus que jamais soutenir le cinéma dans ses évolutions et place l’innovation au cœur de son engagement.  Le Groupe, en collaboration avec le MK2 VR et le VR Arles Festival. propose ainsi à ses publics de découvrir les nouveaux modes de consommation du cinéma comme la Réalité Virtuelle.

« Le cinéma est ainsi devenu naturellement un territoire affinitaire de la marque BNP Paribas et le Groupe est aujourd’hui présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur du 7ème art, de la création à la distribution. Aujourd’hui, nous sommes donc très heureux d’accompagner « Rencontres 7ème Art Lausanne » qui renforcent l’engagement de BNP Paribas en faveur du cinéma. Cette première édition d’un évènement majeur  -entre patrimoine et prospective- partage des valeurs qui nous sont chères : la transmission et l’innovation. Nous invitons toutes les générations à participer à une réflexion autour du 7èmeArt », explique Geoffroy Bazin, CEO de BNP Paribas (Suisse) SA.

Rencontres 7eme Art Lausanne, un rendez-vous annuel international initié par Vincent Perez

 Rencontres 7e Art Lausanne est un rendez-vous annuel international qui cherche à impliquer le public dans une réflexion sur le cinéma. Initié par l’acteur Vincent Perez, l’événement célèbre l’histoire du cinéma grâce à des projections d’œuvres mythiques accompagnées de conversations publiques passionnantes entre de prestigieuses personnalités (acteurs, réalisateurs et producteurs) et des experts de différents domaines.  width= Pour cette première édition, qui se tiendra du 24 au 28 mars 2018, Rencontres 7e Art Lausanne (r7al) présente une trentaine de chefs-d’œuvre connus ou méconnus, et autres trésors de la Cinémathèque suisse dans six salles de cinéma, dont l’emblématique Capitole – qui sera le cœur des Rencontres – mais aussi, le Cinématographe et la salle Paderewski de Montbenon, et trois salles de Pathé Les Galeries et Pathé Flon. Entre patrimoine et prospective, r7al se dote d’un puissant incubateur créatif, et d’une signature unique dans les milieux du cinéma, en s’associant avec les importantes écoles du canton de Vaud, comme l’ECAL, l’UNIL, l’EJMA, l’EHL, l’HEIG-VD et l’EPFL*. Grâce au soutien de la ville de Lausanne et de la Cinémathèque suisse, le festival, loin de toute compétition, porte un nouvel éclairage sur le 7e Art et place Lausanne comme un lieu essentiel pour parler de cinéma, réfléchir, innover, donner du sens.   *Ecole Cantonale d’Art de Lausanne, Université de Lausanne, Ecole de Jazz et de Musique Actuelle, Ecole Hôtelière de Lausanne, Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne.

Jusqu’au 3 janvier 2017, les jeunes cinéastes désireux de participer au festival envoient sur le site du Mobile Film Festival un ou plusieurs films d’une minute tournés avec un téléphone mobile, pour raconter une histoire, faire passer une émotion ou éveiller la sensibilité du spectateur.

Avec le format d’une minute, le Mobile Film Festival s’adapte aux modes de consommation actuelles et impose aux réalisateurs un travail d’écriture et de scénarisation poussés pour créer le maximum d’émotions en un temps très court.

Le Mobile Film Festival s’articule autour de 3 phases :

  • Du 08 novembre 2016 au 3 janvier 2017: Appel à films gratuit et ouvert à tous sur mobilefilmfestival.com
  • Du 24 janvier 2017 – au 21 février 2017 : le Festival en ligne sur mobilefilmfestival.com
  • Le Mardi 28 février 2017 : Grande cérémonie de remise des prix du Mobile Film Festival

Pour cette 12e édition, un jury prestigieux remettra les prix lors de la cérémonie de clôture du Mobile Film Festival :

Le jury sera présidé par Emmanuelle Bercot (Réalisatrice, Scénariste, Actrice, Prix d’interprétation féminine au 68e Festival de Cannes pour le film « Mon Roi » de Maïwenn) et composé de :

  • Kim Chapiron : Réalisateur, Scénariste
  • Emilie Dequenne : Actrice (prix d’interprétation féminine en 1999 au Festival de Cannes pour le film « Rosetta » des Frères Dardenne)
  • Maïmouna Doucouré : réalisatrice, scénariste et actrice (Prix du meilleur court métrage étranger au Festival Sundance et Grand Prix du TIFF)
  • Julie Gayet : réalisatrice, productrice et actrice
  • Laurent Grégoire : Agent et dirigeant de l’agence artistique Adequat
  • Jalil Lespert : Réalisateur et comédien
  • Aïssa Maïga : Actrice

Pour la 6e année consécutive, BNP Paribas est partenaire du Festival. La banque remettra les deux grands prix du Festival : un France et un International, chacun accompagné d’une bourse de 15 000 €. L’objectif : permettre aux lauréats de réaliser un court métrage avec des moyens professionnels et l’aide d’un producteur en un an.

Les prix de l’édition 2017 et les bourses associées :

  • Le Grand Prix International : Bourse BNP Paribas de 15.000 €
  • Le Grand Prix France : Bourse BNP Paribas de 15.000 €
  • Le Prix d’interprétation féminine
  • Le Prix d’interprétation masculine
  • Le Prix de la mise en scène : Bourse CNC de 3000 €
  • Le Prix du Scénario : Bourse CNC de 3000 €
  • Le Prix du Film Vertical
  • Le Prix des Blogueurs, remis par un collectif de bloggeurs en partenariat avec Golden Blog Awards
  • Le Prix du Public, remis grâce à un vote du public en ligne en partenariat avec TOPITO
  • Le Prix Sens Critique, remis par les membres de la communauté Sens Critique

L’investissement de BNP Paribas dans le Mobile Film Festival permet cette année d’accompagner les tournages des 2 lauréats de la dernière édition avec Julien Lessi qui tournera son court métrage « Betty » à Tours et Zainou El Abidine qui tournera au Caire son court métrage « Billal ».

Le Mobile Film Festival est très fier que le premier lauréat de la Bourse BNP Paribas, Morgan Simon, sorte le 1e février 2017 son premier long métrage « Compte tes blessures ». Son film a déjà gagné des prix très prestigieux avec la Mention Spéciale du Jury au Festival de San Sebastian, le prix d’interprétation masculine et le prix du Jury Jeunes au Festival de Saint-Jean-de-Luz, le prix de la jeunesse et celui du meilleur réalisateur au Festival Tofifest en Pologne et de très nombreuses sélections en festival.

A propos de BNP Paribas

BNP Paribas, acteur majeur du financement de la production audiovisuelle

Depuis plus de 20 ans, BNP Paribas soutient le financement de tournages via son pôle BNP Paribas « Image & Médias » constitué d’experts exclusivement dédiés aux activités cinématographiques et audiovisuelles. Le Groupe détient également une participation importante au sein de l’établissement de financement Cofiloisirs. Chaque année, BNP Paribas participe au financement d’une partie conséquente de la production audiovisuelle française.

BNP Paribas partenaire exclusif des opérations nationales de promotion du cinéma en salles

BNP Paribas est aujourd’hui le premier soutien des opérations organisées par la Fédération Nationale des Cinémas Français pour développer la fréquentation des salles. En 2004, BNP Paribas a noué un partenariat avec la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) pour créer La Rentrée du Cinéma. En 2007, BNP Paribas est devenu le partenaire exclusif des événements majeurs du cinéma organisés dans l’ensemble des salles françaises : Le Printemps du Cinéma, La Fête du Cinéma et La Rentrée du Cinéma. En 2011, BNP Paribas a lancé pour la première fois l’opération La Rentrée Cinéma BNP Paribas, avec le soutien de la FNCF. Le Groupe est très heureux de pouvoir contribuer chaque année aux succès de films en salles en distribuant 1 million de contremarques de cinéma à prix exceptionnel et de permettre ainsi au plus grand nombre de s’évader devant le grand écran.

BNP Paribas partenaire de tous les cinémas

Cinéma d’art & d’essai

Le Groupe est devenu en 2010 partenaire du cinéma Le Trianon (Romainville/Noisy-Le-Sec). Ce partenariat l’aide à la fois à jouer un rôle unique dans la pédagogie auprès des jeunes, et à rester un haut lieu d’animation et de culture pour tous les passionnés. En 2013, BNP Paribas a décidé de soutenir un autre cinéma emblématique d’art et d’essai : Le Balzac. Ce partenariat avec Le Balzac contribuera à préserver la diversité de l’offre cinématographique dans le quartier des Champs-Elysées.

BNP Paribas et les Festivals

Le Groupe apporte son soutien à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes, au Festival cinéma Télérama, au Grand Lyon Film Festival, et à l’Académie des César. BNP Paribas soutient également des manifestations cinématographiques en Europe. Les « BNP Paribas Fortis Film Days » qui se déroulent dans 450 salles en Belgique et en Italie, ainsi que le Festival International du Film de Rome dont BNL est le principal partenaire. Par ailleurs, dans le domaine du court-métrage, BNP Paribas est également le partenaire du Mobile Film Festival qui fait la part belle aux créateurs réalisant un film d’une minute avec un mobile.

 “Séance Radio” et “Séance Ciné”

BNP Paribas a lancé en 2012 «Séance Radio», la webradio et l’application 100% cinéma. «Séance Radio» propose aux fans de cinéma, 24h/24 et 7 jours sur 7, de revenir sur les richesses de l’univers cinématographique mondial, à travers diverses chroniques exclusivement dédiées au cinéma et un contenu musical composé de bandes originales de films : seanceradio.com, @seanceradio. En 2014, BNP Paribas a lancé l’application “Séance Ciné” l’application qui permet d’organiser un ciné entre amis en toute simplicité. (Disponible sur Appstore et sur Google Play)

Education & Solidarité

Ces soutiens s’inscrivent dans le cadre de l’engagement de BNP Paribas en faveur de la promotion du cinéma et de la politique de mécénat du Groupe à travers ses initiatives en faveur de l’éducation et de la solidarité. BNP Paribas soutient aussi l’association Les Toiles Enchantées, présidée par Isabelle Giordano et Lambert Wilson, qui a pour mission de favoriser l’accès à la culture et au divertissement et de permettre aux jeunes enfants hospitalisés de voir gratuitement les films récemment sortis en salles.

La restauration des films de patrimoine

BNP Paribas a par ailleurs contribué à la restauration de plusieurs films anciens : 4 films de Charlie Chaplin : « Les Temps Modernes », « Le Kid », « La Ruée vers l’or » et « Le Cirque » et en 2013 la restauration et la numérisation du film de Jacques Demy « Les Demoiselles de Rochefort » et « Parade » de Jacques Tati. En 2015, BNP Paribas a participé à la restauration de la copie du « Corniaud ».

A propos du Mobile Film Festival

Créé en 2005 par Bruno Smadja, le Mobile Film Festival s’attache depuis 12 ans à découvrir, soutenir et accompagner les réalisateurs du monde entier autour d’un principe simple :

1 Mobile, 1 Minute, 1 Film.

Les jeunes cinéastes désireux de participer au festival envoient chacun un ou plusieurs films d’une minute, tournés avec un téléphone mobile.

Le choix du téléphone mobile, fait il y a 12 ans, prend chaque année plus de sens car l’accès a la technologie se démocratise dans le monde entier en parallèle de la qualité des téléphones qui a déjà beaucoup progressé pour devenir HD voire 4K. Ainsi l’idée de retirer toutes les contraintes économiques pour que chacun puisse participer dans les mêmes conditions est atteinte au niveau mondial.

Il en est de même pour le format d’une minute, qui devient standard dès lors qu’Instagram choisit de passer à 1 minute.

Nous y travaillons depuis 12 ans avec des oeuvres créatives et inventives, des oeuvres de cinéma.

Marion Saraf

+33 (0)1 57 43 88 63

Marine Giovannini

Mobile Film Festival

+33 (0)1 40 09 89 65