BNP Paribas en Suisse

Rencontre avec Marie-Angélique Rault

28 juillet 2020

Arrivée il y a un an au sein de BNP Paribas en Suisse, Marie-Angélique anime avec beaucoup d’enthousiasme l’équipe Learning & Development. Enjeu majeur pour toute entreprise, la formation continue de nos collaborateurs fait partie de notre promesse employeur dans le cadre du développement professionnel de chacun.

Constamment adaptée aux besoins des collaborateurs en compétences et objectifs d’évolution de parcours professionnel, la formation a joué un rôle incontournable en 2020.

Marie-Angélique nous parle de cette année pleine de défis et comment elle a réussi à les relever.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Après avoir travaillé dans d’autres établissements bancaires, je suis rentrée chez BNP Paribas en 2013 au Canada ou j’ai rejoint les équipes du Cash Management. Dès 2015,  je me suis orientée vers l’activité Learning & Development, et dans le cadre d’une mobilité je suis arrivée en Suisse en juin 2019 pour prendre en charge l’activité L&D pour le territoire suisse au sein de l’équipe Change Management aux Ressources Humaines.

Peux-tu nous expliquer ton quotidien à la Formation ?

Quotidiennement mon rôle a pour but de définir, bâtir et de mettre en place le développement des compétences de nos collaborateurs et de les lier avec les enjeux stratégiques de notre Banque. J’ai également pour mandat de développer une culture d’apprentissage continue.

Quelles sont les difficultés auxquelles tu es confrontée ?

De mon point de vue, je dirais que le principal challenge est de s’adapter à un environnement en perpétuelle transformation nécessitant une adaptation et une agilité permanente.

Il est donc primordial d’accompagner nos collaborateurs et nos managers à mieux se préparer tant sur le plan du « mindset » que sur le plan des nouvelles expertises techniques et digitales.

L’objectif est donc de contribuer à engager davantage les équipes, à maintenir leurs performances et leur permettre d’acquérir les compétences de demain qui seront clés dans le cadre de notre transformation.

Face à ces enjeux, nous avons revu notre offre de formation. Nous avons notamment identifié les thèmes qui sont essentiels pour contribuer à la réussite de notre transformation (gestion du changement, innovation, culture digitale, programme pour le développement de nos managers…).

Nous avons également opté pour des formats encore plus adaptés comme des formats plus courts tels que des workshops. Et enfin, nous avons décidé de nous appuyer sur nos ressources en interne et de développer l’approche du « Social Learning ». En effet nous disposons de nombreux experts internes qui peuvent partager leurs connaissances avec les autres collaborateurs. Cette approche à laquelle je crois est très puissante au niveau de l’engagement.

Est-ce que l’appétence des collaborateurs pour les formations a changé depuis le début de l’année ?

Il me semble que l’appétence de nos collaborateurs s’est développée au fil des mois. Nous avons noté qu’ils consacraient du temps à leur développement non seulement pour répondre à un besoin mais aussi par envie d’évoluer tout simplement. Egalement, notre communauté de « formateurs internes » s’est agrandie. Je pense qu’ils constatent les bienfaits de partager leurs expertises et l’intérêt de mettre en avant leurs activités.

Comment as-tu réussi avec l’équipe Formation à continuer d’accompagner les collaborateurs pendant la période de confinement, puis de déconfinement ?

Durant la période de la Covid-19, toutes nos formations qui étaient prévues en « format classe » ont été stoppées. Nous avons cherché avec l’équipe Change Management / L&D une alternative car il nous paraissait essentiel de garder le contact avec nos collègues. Nous avons donc mis en place des formations à distance sur des thèmes divers en lien avec ce que nous pouvions vivre en tant que collaborateurs (parentalité et télétravail, outils digitaux, gestion du temps et des priorités en home office, Covid 19,  impact sur les métaux…). Très vite ces formats courts ont eu du succès et finalement même après cette période exceptionnelle, nous pensons continuer à proposer ce format.

Comment as-tu vécu toi-même cette période particulière ? que retiens-tu ?

Pour ma part j’ai vécu cette période d’une façon très positive. L’équipe Change Management /L&D a très vite su rebondir, rester présente pour les collaborateurs et continuer à leur donner des solutions pour se développer.  Je trouve cette période très instructive, où du jour au lendemain nous avons dû nous approprier les nouvelles méthodes de travail, mieux utiliser nos outils digitaux et tout simplement mieux collaborer ensemble.

As-tu des expériences positives à partager ? Un message en particulier ?

J’ai deux messages, le premier est que cet engouement pour se développer continue et s’élargisse. L’équipe L&D/RH est là pour y contribuer. Le plus important est que chaque collaborateur prenne le temps de réfléchir sur ses besoins et s’efforce à les formaliser dans son Plan de Développement Personnel.

Le second est que je suis évidemment toujours preneuse de nouveaux « formateurs internes » ! Notre banque regorge d’experts sur des domaines aussi divers que variés sur lesquels nous souhaitons capitaliser !