Corporate & Institutional Banking

Infographie : Tournesols, quels enjeux ?

22 juin 2020

Le tournesol, connu pour son héliotropisme (mouvement en réponse à la direction du soleil), est principalement transformé en huile à forte teneur en acides gras oméga 6. Sa culture est largement répandue dans la région de la mer Noire, et l’avenir de l’industrie de l’huile de tournesol est tributaire des politiques régionales en la matière.

Les principaux exportateurs mondiaux de tournesol (Ukraine, Russie et Argentine) broient leur production localement en farine et en huile à des fins d’optimalisation des capacités industrielles et pour des raisons de nature politique (par exemple, taxes à l’exportation, accords commerciaux, etc.) Par conséquent, à long terme, les marges de l’activité de broyage seront soumises à l’évolution de ces politiques.

À mesure que la demande intérieure de composés alimentaires de qualité s’accroît dans la région de la mer Noire, la demande pour de la farine de soja ayant des propriétés nutritionnelles (par exemple une teneur plus élevée en lysine) se fait jour. Les ventes de farine de tournesol se trouvent par conséquent sous pression et l’agriculture se tourne davantage vers la culture du soja.

Enfin, les coques séparées des graines sont fréquemment utilisées dans les usines de broyage pour produire de l’énergie, assurant ainsi l’autonomie énergétique de ces dernières. Une fois transformées en granulés, ces coques trouvent des débouchés croissants dans l’UE avec le développement des marchés de la biomasse et de la bioénergie.