Wealth Management

Qu’est-ce qu’un « family office » ?

Une série d'indices suggère que leur nombre augmente ces derniers temps: chaque semaine ou presque paraissent des articles et des livres qui leur sont consacrés, des associations représentatives ...

19 septembre 2016

Une série d’indices suggère que leur nombre augmente ces derniers temps: chaque semaine ou presque paraissent des articles et des livres qui leur sont consacrés, des associations représentatives et des événements spécialisés font leur apparition partout dans le monde. Toutefois, les « family offices » restent difficiles à définir. Pour une bonne raison: ces entreprises privées sont structurées de sorte à répondre aux besoins spécifiques de la famille à laquelle elles sont dédiées. Par conséquent, il est inutile de chercher à établir un profil type !

Toutefois, selon Emile Salawi, notre Head of Family Offices & Institutional Coverage, ils ont un but commun: transférer en douceur le patrimoine familial à la génération suivante. Voilà pourquoi l’essentiel de leurs ressources sont consacrées à des investissements stratégiques et à la gestion d’actifs dans le but de préserver le capital.

Une étude de Campden Research révèle qu’en 2015, le «family office» lambda gérait 806 millions d’USD d’actifs. Les investissements alternatifs tels que le private equity et l’immobilier étaient prépondérants (49%) dans ce portefeuille lambda.

Les «family offices» peuvent également traiter, entre autres, de questions juridiques, de philanthropie, de planification successorale et du personnel domestique. Les «family offices» sont toujours à l’affût de nouvelles idées et thèmes d’investissement et souvent ravis d’échanger avec leurs pairs. Parfois, ils vont même jusqu’à investir ensemble.