Fondation BNP Paribas Suisse

1h par m² : un étudiant sous mon toit

La Fondation BNP Paribas Suisse soutient le projet «1h par m² ».  Cette initiative permet de développer des liens intergénérationnels. Le principe est simple: échanger une chambre contre quelques ...

5 mars 2016

La Fondation BNP Paribas Suisse soutient le projet «1h par m² ».  Cette initiative permet de développer des liens intergénérationnels. Le principe est simple: échanger une chambre contre quelques coups de main.

 A Genève, plus de 13’000 personnes vivent seules dans des 5 pièces ou plus. Par ailleurs, de nombreux étudiants ont beaucoup de peine à trouver un logement chaque année. C’est de ce constat qu’est  né le projet « 1h par m² ».

Le principe est basé sur l’échange : l’hôte met à disposition une chambre inoccupée de son logement et l’étudiant lui offre 3 à 5h par semaine de son temps pour divers coups de main.  La seule transaction financière consiste en un dédommagement des frais de chauffage, électricité, Wifi, etc. Littéralement, la formule «1h par m²» signifie que pour une chambre de 16 m², l’étudiant apporte 16h d’ aide par mois, soit 4h par semaine.

photo-duo-cuisine-iphone photo : UNIGE

A la rentrée de septembre 2016, 23 étudiants sont hébergés selon cette nouvelle formule lancée par l’Université de Genève, en partenariat avec Pro Senectute Genève et la Fondation BNP Paribas Suisse. Rôdé en Allemagne où il est proposé dans une trentaine de villes universitaires, le concept est proposé pour la première fois à Genève.

photo duo - ordinateur photo : UNIGE

Une étude de la National Academy of Sciences en 2012 montrant une corrélation entre la qualité du réseau social et le niveau de santé physique et mental, le projet joue un rôle important dans une politique de santé publique qui cherche à promouvoir les contacts après le passage à la retraite.

Les propositions des hôtes, dont deux tiers ont moins de 70 ans, sont très variées. Pour certaines personnes de plus de 80 ans qui vivent seules dans des maisons, la demande essentielle est la présence la nuit. Des couples dans la soixantaine qui entament leur retraite souhaitent que l’étudiant s’occupe de leur chien ou leur chat durant leur absence. Certains ont des demandes originales, tel ce couple qui a demandé à une étudiante de la Haute Ecole de musique de donner des cours de chant et de les accompagner au piano ou ce monsieur, encore actif, qui n’a pas le temps de s’occuper de ses photos et a demandé à l’étudiant qu’il héberge de réaliser des albums.