Notre histoire - BNP Paribas Suisse
BNP Paribas Suisse A propos de BNP Paribas
About Us Web

BNP Paribas en Suisse : 140 ans d’histoire

Envoyer à un amiEnvoyer à un ami ImprimerImprimer

BNP Paribas en Suisse : 140 ans d’histoire

Le 1er février 1872, la Banque de Paris et des Pays-Bas naissait de la fusion de la Banque de Paris et de la Banque de Crédit et de dépôt des Pays-Bas.

Entreprise internationale bien avant l’heure, la Banque de Paris et des Pays-Bas dispose dès sa fondation de succursales en Belgique, aux Pays-Bas et en Suisse. Le même jour, le nouvel établissement reprend les affaires de la succursale genevoise de la Banque de crédit et de dépôt des Pays-Bas, qui avait ses bureaux sur l’emplacement de l’ancien bastion de Hollande. La Banque de Paris et des Pays-Bas devient ainsi la première banque étrangère à s’installer à Genève.

 

Les origines

A son origine, la banque constitue en quelque sorte un syndicat de banquiers, prenant part au financement d’affaires privées et publiques, contribuant ainsi au développement de la région genevoise et, au-delà de toute la Suisse. La composition de son premier comité consultatif révèle d’ailleurs bien son caractère genevois : Arthur Chenevière, de la Maison A. Chenevière & Co, Louis Lullin, ancien administrateur de la Banque commerciale genevoise, James Odier, de la Maison Lombard, Odier & Co et Comte Sautter de Beauregard, ancien administrateur de la Banque commerciale genevoise… Les banquiers privés genevois, dont la notoriété dépasse largement les frontières nationales, sont ainsi intégrés aux activités de la banque. Plus tard, en 1968, le directeur de la Chambre de commerce de Genève fera partie du conseil d’administration de la banque.

 

Un rôle de choix dans l’économie helvétique

Le souci de jouer un rôle dans l’économie helvétique se concrétise très vite par diverses actions : financement des travaux pour le percement des tunnels du Gothard et du Simplon, des activités de la Compagnie des chemins de fer de Suisse occidentale, du Chemin de fer Martigny-Châtelard, de l’Exposition nationale de 1896, sans compter une participation soutenue aux émissions de la Confédération et des cantons. En 1872, le total du bilan de la banque s’élève à un peu plus de 7 millions de francs et le bénéfice à Fr 203.000. L’effectif est alors de 5 employés.

Sur le pan local, la banque prête régulièrement son concours au placement d’émissions publiques. C’est particulièrement le cas pour l’emprunt de conversion de la République et Canton de Genève en 1880 dont elle est le chef de file du syndicat de garantie. Elle joue aussi un rôle actif dans de nombreuses opérations, en collaboration avec ses partenaires du groupe Paribas. C’est ainsi qu’elle participe à des emprunts dans le secteur minier, dans les transports et dans diverses industries (papier, tabac, chimie).

 

La succursale de Genève de la Banque de Paris et des Pays-Bas en 1930

Source : service Archives et Histoire de BNP Paribas

  • BNP Paribas